Les exportations wallonnes dépassent pour la 1ère fois la barre des 40 milliards d'euros

Un bâtiment de GSK à Rixensart
Un bâtiment de GSK à Rixensart - © DIRK WAEM - BELGA

L’Agence wallonne à l’Exportation dresse son bilan 2017 et il est excellent. C’est une année record, du jamais vu! L’exportation lointaine progresse légèrement mais le marché européen a véritablement crevé les plafonds.

42 Milliards
En 2017, les exportations ont bondi de 8,4%, un niveau que la Région n’avait plus atteint depuis 2010. Pascale Delcominette, l’administratrice générale de l’AWEX souligne la performance enregistrée spécialement sur les marchés proches: France, Allemagne, Pays-Bas mais aussi la Pologne ou la Russie.
La performance wallonne est également supérieure à celle du panel de comparaison habituel (Flandre, Allemagne, Pays-Bas, France et zone euro).

Grande exportation
L’exportation à longue distance, en revanche fait moins bien. Certes, elle croît (de 1%) mais pas assez pour répondre aux ambitions régionales. Notamment à cause du marché US qui s'est contracté. C’est le résultat du rapport entre € et $, défavorable au vieux continent. L'AWEX note aussi que c'est un rééquilibrage, un retour à la normale, après une croissance inhabituelle sur le marché américain.

Des pistes nouvelles
Cela étant, l’Amérique latine (Colombie, Pérou, Brésil…) ouvrent des perspectives assez prometteuses, de même que l’Australie et l’Extrême-Orient. On remarque par exemple la progression de la Chine qui bondit de 21.9%.

Pharmacie
Les secteurs en tête de peloton restent la chimie et la pharmacie qui, à elles seules, trustent 34,2% des ventes wallonnes à l’étranger. Des activités dont la solidité et la pérennité ne se démentent pas.
Les exportations métallurgiques viennent en deuxième ligne et affichent également une bonne santé.

Retournement de conjoncture
Les entreprises wallonnes ont donc bien profité de la conjoncture. Mais cela va-t-il durer? Les analystes financiers ont en effet revu leurs prévisions de croissance à la baisse. Pourtant, cela ne semble pas se traduire sur les carnets de commande qui ont toujours le vent en poupe en ce premier semestre.

Investissements étrangers
Cette tendance se confirme aussi dans les investissements étrangers: 683 millions ont été injectés en Wallonie en 2017. C’est 26,5% de mieux que l’année précédente. Et cela ne semble pas fini si l’on en croit l’annonce faite par l’aéroport de Liège qui s’apprête à accueillir une filiale d’Alibaba, le géant du commerce en ligne chinois. Mais on parle aussi, pour occuper le site abandonné par Caterpillar, de l’intérêt manifesté par Thunder Power, le fabricant d’automobiles électriques… chinois lui aussi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK