Les entreprises doivent faire attention à leur processus de recrutement pour ne pas perdre de clients

Les entreprises doivent faire attention à leur processus de recrutement pour ne pas perdre de clients
Les entreprises doivent faire attention à leur processus de recrutement pour ne pas perdre de clients - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Selon une étude Manpower, près de 60% des personnes sondées sont prêtes à rejoindre une entreprise dont ils apprécient les produits ou les services. Mais attention, il y a un revers à la médaille pour les entreprises en question... 

Sébastien Delfosse de Manpower Belgique-Luxembourg explique: "Un candidat sur deux qui a une expérience négative va à la fois changer son processus d’achat, donc ne va peut-être plus acheter d’une entreprise parce qu’il a eu une mauvaise expérience candidat, mais en plus l’effet boule de neige se fera par le fait qu’il va en parler à ses proches, ce qui va aussi influencer leur comportement d’achat."

Selon lui, les candidats rejetés feront part à leurs proches des questions au niveau du processus en termes de transparence, l’absence de feedback ou l’absence de réaction quand ils ont envoyé une lettre de motivation, ou une mauvaise expérience lors de l’entretien de recrutement par exemple.

Certaines entreprises n'ont pas encore intégré l’idée que leur image, et donc leur succès commercial, dépendent aussi de la manière dont elles traitent celles et ceux qui leur envoient une candidature pour un emploi.

Candidats - consommateurs

Selon Sébastien Delfosse, il faut approcher aujourd’hui les candidats comme s’il s’agissait de consommateurs. Les candidats vont regarder très fort l’accessibilité du site Internet pour l’application. Est-il aisé d’introduire son CV et de faire le lien avec un profil LinkedIn par exemple ? 

"Ils veulent pouvoir aussi postuler ou participer à un recrutement avec un peu les mêmes critères que les critères d’achat en ligne. Ça, c’est véritablement quelque chose de nouveau", conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK