Mise en liquidation des éditions Le Cri, le malaise enfle dans le secteur

Les éditions Le Cri en liquidation
Les éditions Le Cri en liquidation - © Tous droits réservés

Une des plus anciennes maisons d’édition bruxelloise ferme ses portes, Les Editions Le Cri ont acté leur liquidation lors de leur dernière assemblée générale en septembre, une situation qui ne fait qu’accroître le malaise dans le monde de l’édition.

Nées en 1981, les éditions Le Cri proposaient une publication ciblée sur l’histoire et la littérature, avec une cinquantaine de titres par an comme Georges Henri Dumont ou Xavier Deutsch. Depuis plus de trois ans, la baisse du chiffre d’affaires de l’édition entraîne des mesures drastiques, les charges ne diminuant pas.

"Il n'y a que deux manières pour remédier à ça: augmenter le chiffre d'affaires ou diminuer les charges", explique Christian Lutz, directeur du Cri. "Nous on s'est attelé depuis 3 ans à diminuer les charges pour essayer de compenser cette baisse du chiffre d'affaires".

En ce qui concerne la volonté d'augmenter le chiffre d'affaires justement, la maison d'édition a également tenté quelques "coups" en essayant de publier des livres voués à un public plus large: "le livre de De Wever, on a fait aussi des bouquins avec l'UNESCO, avec le musée de l'Afrique centrale, etc. mais ça ne suffit pas" constate le directeur qui déclare ne pas voir le bout du tunnel.

Le marché du livre s’effondre

En 30 ans, le Marché du Livre a chuté de 40%, notamment à cause du numérique.

"On prend toujours le numérique comme bouc émissaire par rapport à l'édition mais je n'y crois pas. par contre, je pense qu'il y a un transfert du train de vie de la classe moyenne vers des outils informatiques et de communication" ajoute encore Christian Lutz.

"C'est probablement ainsi la plus ancienne maison d'édition à caractère littéraire de Bruxelles qui disparaît, emportée par les réalités d'une société en profonde mutation", conclut la maison d'édition.

Nicole Debarre avec Grégoire Ryckmans et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK