Les communes huppées du Brabant wallon, terres de fraude à l'assurance selon Axa

Les fraudes représentent 0,4% des dossiers.
2 images
Les fraudes représentent 0,4% des dossiers. - © Tous droits réservés

La fraude à l'assurance représente chaque année une perte estimée à 250 millions d'euros et un surcoût de prime allant de 60 à 125 euros par ménage, indiquait l'assureur Axa jeudi lors d'une présentation à la presse.

L'assureur a traité 450.000 dossiers en 2016 parmi lesquels ont été dénombrés 1.600 cas de fraude, soit 0,4%. Plus d'un tiers concernent l'assurance auto, note Axa. Vient ensuite l'assurance incendie dans un cas sur quatre et la responsabilité civile dans un cas sur 10.

Les fraudes les plus courantes (plus d'un tiers des cas) consistent en des déclarations erronées concernant le dommage. Suivent les sinistres fictifs, qui représentent aussi environ un tiers des dossiers frauduleux.

Dans près d'un cas sur quatre, il s'agit de déclarations erronées sur les circonstances d'un incident, comme lorsqu'un passager déclare qu'il était le conducteur pour masquer l'imprégnation alcoolique du réel conducteur. Les sinistres volontaires représentent 1,7% des dossiers de fraude.

28 millions d'euros économisés en luttant contre les fraudes

En 2016, la lutte contre la fraude a permis à Axa Belgium de "préserver" 28 millions d'euros, un montant qui croît d'année en année. Cela en raison d'une meilleure détection, mais aussi d'une augmentation du nombre de cas de fraude à l'assurance.

L'assureur a également fourni les chiffres de la répartition par commune de ces dossiers frauduleux, et en a tiré une carte interactive consultable ici: on y constate que ce ne sont pas nécessairement les communes les plus pauvres qui fraudent le plus, au contraire. une bonne partie des communes "huppées" du Brabant wallon (Waterloo, La Hulpe, Lasne) est ainsi en zone "rouge", attribuée aux communes où le pourcentage de dossiers frauduleux par rapport à l'ensemble des dossiers introduits est le plus élevée (toutes au-dessus de 0,4%, qui est la moyenne belge). Alors qu'à l'inverse, l'assureur n'a relevé aucune arnaque à Farciennes, qui est une des communes les plus pauvres de Belgique, où le taux de chômage est le plus élevé. De quoi tordre le cou à quelques clichés.

Le top des fraudeurs

Voici le hit-parade des endroits de Belgique où Axa a enregistré le plus de dossiers frauduleux: (à prendre avec un certain recul, car comme le tri se fait par code postal, un village où il n'y a eu que trois dossiers, dont un frauduleux, se voit infligé du taux de 33%)

1. Neupont-Halma (entité de Wellin) 33%

2. Crupet (Assesse) 16,7%

3. Ecaussinnes-Lalaing 14,3%

4. Vaalbeek (Oud Heverlee) 12,5%

5. Ligney (Geer) 10%

6. Macon (Momignies) 9,1%

7. Weert-St-Georges (Oud-Heverlee) 8,3%

8. Audregnies (Quiévrain) 7,1%

9. Bande (Nassogne) 5,9%

10. Trazegnies (Courcelles) 5,7%

Dans les grandes villes, c'est Charleroi qui a le plus gros taux "global", avec 1,4% de dossiers frauduleux, devant Molenbeek (1,1%), Saint-Gilles, Wavre et Tongres (1%), Genk et Ostende (0,9%).

Liège et Nivelles affichent un taux de 0,7% de fraudes, Bruxelles-Ville 0,5% La Louvière 0,3% Mons, 0,2% Namur 0,1%. Enfin, Tournai, Verviers et Arlon font figure de bons élèves avec 0%.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK