Les comités de direction des entreprises publiques comptent seulement 18% de femmes

Marcia de Wachter ne fait plus partie de ce poucentage depuis qu'elle a quitté le comité de direction de la Banque nationale
Marcia de Wachter ne fait plus partie de ce poucentage depuis qu'elle a quitté le comité de direction de la Banque nationale - © DIRK WAEM - BELGA

On ne compte que 18% de femmes au total dans les comités de direction des entreprises publiques, a calculé la rédaction de L'Echo. Le journal rebondit sur le départ de Marcia De Wachter de la Banque nationale, dernière représentante de la gent féminine dans le comité de direction de l'institution.

L'Echo a passé au crible les différentes administrations publiques, entreprises gérées par l'État belge, organismes parastataux et intercommunales. Que ce soit au fédéral ou dans les Régions, les femmes hautes fonctionnaires restent rares. Ainsi, dans les administrations publiques fédérales, on ne compte que 24% de femmes dans les directions des SPF.

Les bons élèves de la classe sont les SPF Sécurité sociale et Politique scientifique, avec un taux de 40%. Mais le SPF Finances fait plonger les chiffres (8%), tout comme le SPF Santé publique et Développement durable (0%). Une seule femme est top manager d'un SPF (sur 11 postes): Isabelle Mazzara, à l'Intérieur.

Des chiffres qui confirment le constat de l'Institut européen pour l'égalité de genre, selon lequel les fonctionnaires de rang 1 comptent 10% de femmes en Belgique. Le taux monte à 23% si on descend d'un échelon, mais on reste loin de la moyenne de l'Union européenne de 35% de femmes hautes fonctionnaires, écrit l'Echo.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK