Les Belges toujours plus nombreux à faire leurs courses à l'étranger: la Fevia s'inquiète

Faire ses courses à l’étranger, surtout quand on habite près de la frontière, voilà qui est tentant. Car les prix pratiqués chez nos voisins sont parfois bien plus avantageux. Notamment pour des produits tels que l’eau, le yaourt ou les céréales. Résultat : en 2018, les Belges auraient dépensé 616 millions d’euros à l’étranger pour acheter des produits alimentaires et des boissons, soit une hausse de 4,6% par rapport à 2017. C’est en tout cas ce qu’affirme l’institut d’études de marché GfK. Des chiffres relayés ce lundi 29 juillet par la Fédération de l’industrie alimentaire belge (Fevia).

Parmi les destinations préférées des Belges pour faire leurs courses : la France où les consommateurs belges ont dépensé 273 millions d’euros. De quoi inquiéter la Fevia qui appelle les prochains gouvernements à "mettre un terme à l’accumulation d’accises et de taxes qui rendent les produits plus coûteux dans notre pays et qui nuisent à notre propre économie".

Au nord du pays, les Pays-Bas attirent aussi… mais dans une moindre mesure. "Probablement parce que les distributeurs néerlandais se sont installés dans notre pays ces dernières années et que les Pays-Bas ont augmenté la TVA au même niveau que notre pays", affirme la Fevia dans un communiqué.

Pour Bart Buysse, CEO de Fevia, cette politique fiscale propre à la Belgique a un impact sur les entreprises belges. "Nos propres entreprises ont enregistré une baisse des ventes de 5,3% sur le marché intérieur l’année dernière", affirme-t-il.

►►► À lire aussi : Malgré l’augmentation des prix en France, l’addition au supermarché y reste moins chère

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30