Les agriculteurs apprécient l'arrivée du gel intense

Les agriculteurs voient d'un bon oeil l'arrivée du gel intense
Les agriculteurs voient d'un bon oeil l'arrivée du gel intense - © AFP

Les agriculteurs voient d'un bon œil l'arrivée d'une période de gel intense. Celle-ci est même jugée "nécessaire" par la Fédération Wallonne de l'Agriculture (FWA). Le gel joue, en effet, un rôle essentiel dans la "régénération et le nettoyage" des sols, a expliqué l'organisation agricole à Belga. Le froid élimine des germes et des micro-organismes nuisibles, et permet également une terre plus friable, avant les prochaines semailles du mois de mars.

Les sols ont été compactés au début de l'hiver, notamment à la suite du passage des machines agricoles. Le gel joue alors un rôle essentiel au niveau de la qualité et de la restructuration des terres. L'eau, dilatée sous l'effet du froid, crée des fissurations et un phénomène de labourage naturel. Cet effritement des sols est nécessaire avant l'arrivée des semences de mars.

La plupart des agriculteurs observent néanmoins la situation attentivement puisqu'ils ont planté des céréales d'hiver au mois de novembre. Certains céréales atteignent actuellement un état de bourgeonnement inhabituellement avancé, à la suite de la douceur de l'automne dernier. "Ces plantes ont besoin d'un peu de gel pour leur développement mais une période prolongée de froid peut éventuellement endommager une récolte. On est néanmoins vraiment loin de cette situation aujourd'hui" précise la FWA.

L'arrivée d'une période de froid, même intense, ne détermine cependant pas le rendement attendu d'une récolte et encore moins les prix futurs des produits, insiste la FWA.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK