Les actionnaires de Delhaize et d'Ahold (Albert Heijn) approuvent la fusion des 2 groupes

Réunis en assemblée générale extraordinaire ce lundi à Bruxelles, les actionnaires de Delhaize ont approuvé à 96,22% des voix - et dans le plus grand calme - la fusion avec le groupe de distribution néerlandais Ahold.

Le taux d'approbation avait d'abord été annoncé à plus de 99,5% avant d'être révisé à 96,71% puis à 96,22%, dernier chiffre. Ce cafouillage résulte d'un problème technique lié à la nature spécifique d'une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les abstentions doivent être ajoutées aux votes 'contre', a-t-on justifié du côté de Delhaize.

Plus tôt dans l'après-midi, les actionnaires d'Ahold, réunis à Amsterdam, avaient eux aussi approuvé l'opération à 99,97% des voix exprimées.

A Bruxelles, près de 62% - 61,7% exactement - de l'actionnariat de Delhaize était représenté.

Au terme de la transaction, qui devrait être bouclée pour la mi-2016, les actionnaires recevront 4,75 actions ordinaires d'Ahold pour chaque action ordinaire de Delhaize.

"Nous sommes vraiment satisfaits du soutien de nos actionnaires pour cette fusion et pour toutes les autres résolutions qui y sont liées", s'est réjoui le président du groupe Delhaize, Mats Jansson, au cours de la brève conférence de presse qui a suivi l'assemblée générale.

Bonus d'1,5 million d'euro

Les actionnaires ont ainsi approuvé à plus de 59% des suffrages l'octroi d'un bonus exceptionnel d'1,5 million d'euros à l'administrateur délégué Frans Muller, 40% s'y opposant.

Ce bonus n'a par ailleurs pas manqué de susciter le mécontentement des syndicats, et notamment du SETCa dont une petite centaine de militants avaient "accueilli" les actionnaires à leur arrivée à l'assemblée générale.

"Le vote de ce lundi souligne la reconnaissance évidente de la logique stratégique de cette fusion, la nouvelle entité représentant un distributeur alimentaire plus fort et plus innovant, avec des économies d'échelle", a ajouté Mats Jansson.

Delhaize et Ahold avaient annoncé leur intention de fusionner en juin 2015, une opération sur laquelle s'est penchée l'autorité belge de la concurrence. Celle-ci doit se prononcer le 17 mars sur l'impact de la transaction en Belgique. Selon les syndicats, huit magasins Albert Heijn et cinq Delhaize affiliés pourraient fermer leurs portes ou passer sous une autre enseigne.

Le Setca exige "de la clarté pour les travailleurs", avait-il indiqué dimanche dans un communiqué. Il y a un an, lors de l'annonce de la fusion, le groupe Delhaize avait assuré que ces mesures seraient indolores pour les travailleurs. Mais la décision de l'Autorité de la concurrence, qui réglemente le marché, a fait savoir que certains magasins devraient fermer leurs portes. Cela remet en question 400 emplois, s'inquiète le syndicat.

Le syndicat appelle également les actionnaires à rejeter le bonus sur actions de 1,5 million d'euros qui pourrait être attribué au CEO Frans Muller. En début de semaine, un porte-parole du groupe néerlandais avait assuré que les directions ne percevraient pas de bonus en cas de réussite de la fusion.

5 images
Fusion Ahold Delhaize : Action du Setca à l'assemblée des actionnaires lundi © Tous droits réservés
Fusion Ahold Delhaize : Action du Setca à l'assemblée des actionnaires lundi © Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK