Le travail à Ford Genk devrait reprendre le 19 décembre

Manifestation à Genk, en novembre, après l'annonce de Ford Europe de fermer l'usine en 2014.
Manifestation à Genk, en novembre, après l'annonce de Ford Europe de fermer l'usine en 2014. - © BELGA / NICOLAS MAETERLINCK

Les jours de travail encore prévus à Ford Genk pour les 13 et 14 décembre ont été reportés aux 19 et 20 décembre. La raison invoquée pour ce report est que la concertation avec les syndicats ne reprendra que le 12 décembre et que le laps de temps est trop court pour que le résultat de celle-ci soit communiqué à la base.

Encore un changement provisoire dans le calendrier de la production chez Ford Genk: les ouvriers travailleront les 19 et 20 décembre au lieu des 13 et 14 décembre. Précédemment, les jours de travail prévus les 7 et 8 décembre avaient déjà été reportés.

Libérer les voitures des parkings avant de reprendre la production

Les adaptations dans le calendrier sont une conséquence de l'impasse au sujet des voitures produites qui sont bloquées sur le parking. Ford ne souhaite reprendre la production que lorsque les voitures présentes sur le parking seront libérées.

Les syndicats sont prêts à les débloquer à condition qu'une proposition acceptable, comme une prime, leur soit présentée. Mais la direction locale n'a pas reçu de mandat de la direction européenne de Ford pour attribuer une quelconque forme de compensation.

C'est pourquoi il faut attendre la rencontre entre la direction européenne et les syndicats de Ford Genk. Ils se réuniront le 12 décembre prochain. En cas de compromis, celui-ci devra encore être présenté à la base avant de pouvoir être approuvé et que la production puisse reprendre.

Le constructeur automobile Ford a déjà annoncé son intention de fermer en 2014 son usine de Genk, où travaillent plus de 4 000 personnes.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK