Le stress au travail touche de nombreux Belges, la Wallonie s'en préoccupe

Toute cette semaine, 14 000 boîtes à outil seront distribuées dans 5 grandes gares belges, des outils pour lutter contre le stress au travail. Pierre-Yves Bolen, directeur au Ministère wallon de la Santé de l'Action Sociale : "On va distribuer des boîtes à outil qui seront destinées à sensibiliser la population avec, à l'intérieur, des brochures, des tests, des conseils et quelques gadgets. Pour nous, c'est l'occasion de mettre en avant toutes ces structures que nous subventionnons et que nous agréons pour que les gens puissent éventuellement se tourner vers eux."

Près d'un salarié sur trois estime que le travail l'épuise psychologiquement ou perturbe son sommeil. Les conditions de travail sont devenues plus rudes ces dernières années, surtout avec la crise économique, et cela a eu un impact sur le moral des travailleurs, estime le psychiatre, William Pitchot : "Les individus sont de plus en plus en souffrance au niveau de leur travail, on leur demande de faire plus avec moins de moyens et bien souvent moins de temps. Les personnes sont beaucoup moins à même de tenir le coup longtemps et notamment jusqu'à 65 ans. "

Résultat, plus de 9 millions de jours de congé-maladie par an, disait en 2009  une étude de Test-Achats mais il y a des choses à faire au niveau des entreprises, explique Christiane Bontemps qui dirige l'Institut wallon pour la santé mentale: "De plus en plus, dans les grosses entreprises, il y a des conseillers en prévention qui permettent d'écouter les travailleurs et qui permettent aussi de réfléchir avec l'employeur à l'organisation du travail et dans les petites entreprises, il y a une personne de confiance à laquelle le travailleur peut s'adresser."

Les troubles dépressifs sont la 4e cause de maladie et d'incapacité de travail en Belgique.

Robin Cornet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK