Le réseau social Parler abandonne ses poursuites contre Amazon

Le réseau social Parler abandonne ses poursuites contre Amazon
Le réseau social Parler abandonne ses poursuites contre Amazon - © OLIVIER DOULIERY - AFP

Parler, le réseau social prisé de la droite conservatrice américaine et des partisans de Donald Trump, a abandonné ses poursuites contre Amazon pour lui avoir coupé l’accès à ses serveurs.

Dans un document judiciaire transmis mardi soir à une juge fédérale de l’Etat de Washington (ouest des Etats-Unis), Parler n’a pas fourni de justification à l’abandon de ces poursuites et s’est laissé la possibilité d’engager une nouvelle procédure. Cette option semble néanmoins peu probable étant donné que le réseau social a trouvé un nouvel hébergeur depuis son exclusion par Amazon.

L’application Parler avait également été retirée des plateformes de téléchargement d’Apple et de Google en raison de contenus pouvant inciter à la violence et de l’absence de modération.

En réponse à l’attaque du Capitole

Les décisions d’Amazon, d’Apple et de Google avaient été prises après les émeutes du 6 janvier au Capitole à Washington, au cours desquelles des partisans de Donald Trump avaient pris d’assaut le siège du Congrès américain pour contester la certification des résultats de l’élection présidentielle et la victoire de Joe Biden.

Avant ces radiations, Parler, qui se présente comme "le réseau social de la liberté d’expression", revendiquait plus de 20 millions d’utilisateurs.

Fin janvier, la présidente d’une commission parlementaire a demandé au FBI d’enquêter sur le rôle joué par le réseau dans l’invasion du Capitole.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK