Le prix des pommes et des poires belges en chute libre

Cette diminution de prix pourrait passer pour une bonne nouvelle. Si c'est le cas pour le consommateur, ça l'est moins pour les producteurs. 

La sécheresse de l'année dernière a eu un impact sur le calibre des fruits. Qui dit fruits plus petits dit aussi prix plus bas. Mais aussi - et c'est moins évident - temps de conservation moindre. 

Les conséquences économiques sont donc importantes pour les producteurs de fruits. Le préjudice varie de 5 000 à 8 000 euros par hectare. 

La récolte 2019 ne s'annonce pas meilleure. Les arbres fruitiers sont déjà en fleurs alors que l'hiver n'est pas encore terminé. S'il devait encore geler, la saison pourrait être encore plus catastrophique que l'année dernière. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK