Le Portugal cède 21% de sa compagnie électrique à un groupe chinois

Un poteau électrique - Image d'illustration
Un poteau électrique - Image d'illustration - © EPA/DIVYAKANT SOLANKI

Le groupe China Three Gorges a remporté la course à la privatisation d'une participation de 21,35% de l'électricien Energias de Portugal (EDP) pour 2,7 milliards d'euros, a annoncé jeudi le gouvernement portugais.

"Le Conseil des ministres a choisi China Three Gorges pour acquérir une participation de 21,35% du capital d'EDP ... pour un montant de 2,7 milliards d'euros", a déclaré Maria Albuquerque, secrétaire d'Etat au Trésor à l'issue du conseil des ministres.

L'information avait été annoncée un peu avant par la holding publique Parpublica sur le site des autorités boursières portugaises (CMVM).

La proposition du groupe chinois a été préférée à celle du groupe allemand EON et à celles des brésiliens Eletrobras et Cemig, également retenus pour la dernière phase de cette privatisation. China Three Gorges deviendra ainsi le premier actionnaire d'EDP, loin devant l'espagnol Iberdrola (6,79%).

Selon la presse économique portugaise, China Three Gorges proposait l'offre la plus élevée et un prix par action 50% plus cher que leur cotation en Bourse.

Au terme d'un désengagement progressif entamé en 1997, l'Etat portugais détient actuellement une participation de 25% au capital d'EDP qu'il s'est engagé à céder dans le cadre d'un vaste programme de privatisations.

Ce programme, prévu par le plan d'aide financière de 78 milliards d'euros accordé au Portugal par l'Union européenne et le Fonds monétaire international en mai dernier, comprend également la privatisation du gestionnaire du réseau électrique REN ou la compagnie aérienne TAP.

Les privatisations devraient rapporter environ 5 milliards d'euros aux caisses de l'Etat et permettre au pays de réduire son importante dette publique, qui atteindra 101,6% du PIB fin 2011.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK