Le PDG de Renault demande un audit des systèmes d'information et de sécurité

Carlos Ghosn lors d'une conférence presse, le 10 février 2011 à Boulogne-Billancourt
Carlos Ghosn lors d'une conférence presse, le 10 février 2011 à Boulogne-Billancourt - © Belga

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a demandé un audit interne des systèmes d'informations et de sécurité du groupe automobile français qui est au centre d'une affaire d'espionnage industriel, a indiqué le constructeur jeudi.

"Carlos Ghosn a demandé début janvier à Christian Husson (le directeur juridique en charge de la déontologie du groupe, ndlr) un audit interne des fonctions de sécurité et du système d'information" de Renault, a déclaré à l'AFP une porte-parole.

Cet audit, qui sera fait par ses propres services, ne porte pas sur les investigations internes menées dans le cadre de l'affaire d'espionnage, mais est destiné à "comprendre et améliorer" l'organisation des systèmes de sécurité et d'information du groupe, a-t-elle précisé.

"On veut savoir exactement comment nos services de sécurité et systèmes d'information fonctionnent aujourd'hui pour être sûrs qu'ils soient au maximum de leur performance", a-t-elle indiqué.

Selon elle, le comité des comptes et de l'audit, présidé par Philippe Lagayette, en a été informé le 27 janvier.

L'affaire d'espionnage industriel chez Renault a éclaté début 2011 avec la mise à pied puis le licenciement de trois cadres haut placés, à la suite d'une enquête interne consécutive à l'envoi de courriers anonymes.

Elle concerne le programme de voiture électrique du groupe, dans lequel il a investi 4 milliards d'euros avec son allié japonais Nissan. Les trois cadres concernés clament leur innocence.

Renault a porté plainte contre X à Paris, notamment pour vol en bande organisée, visant les faits présumés d'espionnage dont se seraient rendus coupables les trois cadres supérieurs. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a demandé un audit interne des systèmes d'informations et de sécurité du groupe automobile français qui est au centre d'une affaire d'espionnage industriel, a indiqué le constructeur jeudi.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK