Le nombre de vos visites ou un algorithme déterminent-ils vraiment le prix de votre billet d'avion?

"Le prix d'un billet d'avion fluctue en fonction du nombre de visites sur un site de réservation": réalité ou mythe ? Souvent à cheval entre inexactitude et légende urbaine, ce débat mérite quelques clarifications. La liste des facteurs qui entrent en jeu est longue et variée. Les algorithmes, accusés à tout va, ne sont  pas toujours forcément responsables. 

 

Choisir son site de réservation

Tout d'abord, il faut différencier les sites des compagnies aériennes et les comparateurs de vols. Les premiers sont évidemment un lien direct vers la réservation tant voulue, libre à chacun de choisir sa compagnie.

Les comparateurs, quant à eux, sont des "moteurs de recherches". Ces sites à l'instar de KAYAK ou Skyscanner, comparent pour vous les vols les moins onéreux, les plus directs, etc. Les nombreux critères à renseigner lors de votre requête permettront d'améliorer les propositions fournies par le comparateur.

Lors du passage à la réservation, une vigilance est de mise quant au site : mieux vaut aller vers le site d'une compagnie plutôt qu'un site de voyage. Ces nombreux E-dreams, Kiwi, Govoyage, pratiquent des frais de réservations plus élevés et sont parfois décriés sur Internet par leurs anciens utilisateurs. Bien que le prix puisse être en-deçà de certaines compagnies, ces sites peuvent inclure de nombreux frais non-signalés au premier abord.

En ce qui concerne les compagnies aériennes, la loi de l'offre et de la demande va donner la tendance du prix. Des choix opérés par l'entreprise (promotions, prix de la concurrence) vont aussi influencer le coût de votre billet. Évidemment, les dates choisies sont importantes, sélectionner un jour de la semaine en basse saison sera meilleur marché qu'un weekend en période de vacances scolaires.

D'autres conseils sont à retrouver dans cet article de On N'est Pas Des Pigeons.

Un prix dicté par les algorithmes ?

Une légende urbaine circule à propos de la fluctuation du prix d'un billet d'avion, en fonction du nombre de visites que vous faites sur ce site. Alors on a essayé, afin de voir ce qu'il en est.

Prenons une envie de passer quelques jours en Espagne, à Bilbao, du 23 au 27 avril 2020. Au départ de l'aéroport de Zaventem, choisissons Brussels Airlines comme compagnie et KAYAK comme comparateur de vol. 

Date Prix
Vendredi 7 février 197,49 euros aller-retour
Samedi 8 février 197,49 euros aller-retour
Dimanche 9 février 197,49 euros aller-retour
Lundi 10 février 155,99 euros aller-retour
Mardi 11 février 155,99 euros aller-retour

Plusieurs visites par jour ne modifient pas le prix, seule une diminution du prix se remarque à partir du 4ème jour de test. Même chose avec le comparateur KAYAK : le prix affiché sera le même que celui de Brussels Airlines.

En revanche, les prix proposés par les sites de réservations seront soit largement inférieurs ou supérieurs en fonctions des sites. On note une marge pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines d'euros.

Afin de ne pas se limiter à un seul exemple, essayons avec une compagnie low-cost. Prenons le leader du marché : Ryanair. Pour rester dans la même zone géographique et période, partons à Séville du 7 au 11 avril 2020. 

Date Prix
Vendredi 7 février 185,98 euros aller-retour
Samedi 8 février 176,98 euros aller-retour
Dimanche 9 février 176,98 euros aller-retour
Lundi 10 février 210,98 euros aller-retour
Mardi 11 février

210,98 euros aller-retour

Nos multiples visites quotidiennes ne changeront rien au prix qui fluctue par lui-même en fonction des réservations. Le phénomène sur le comparateur choisi restera similaire à notre observation précédente.

Mis à part le fait de recevoir des publicités ciblées pour les vols recherchés, aucun signe d'une variation du prix en accumulant nos visites, ni même de diminution en changeant d'adresse IP (propre à chaque appareil). 

L'algorithme est humain : le poste de "yield manager"

Dans une entreprise, le poste  de "yield manager" est chargé d'optimiser le chiffre d'affaire en améliorant le taux remplissage d'hôtels, avions, trains, places de spectacles. L'opération consiste à constamment adapter le prix à la demande, voire de l'anticiper. La politique tarifaire n'est donc pas entre les mains d'une machine calculatrice, mais bien de processus... humains! Comme le confirme Wencke Lemmes, porte-parole de Brussels Airlines : "L'utilisation d'algorithmes pour établir le prix d'un billet d'avion est illégal. Les prix sont créés en fonction de l'offre et de la demande. Chaque compagnie fait face à un contexte économique qui lui est propre".

En collaboration avec les services marketing et commercial, il décide de l'ajustement des offres et prix. Les fluctuations visibles sont donc l'oeuvre du calcul et des choix faits par ces yield managers.

Désormais, les acheteurs peuvent aussi rivaliser face à la variation des prix. Les applications et leurs notifications offrent une plus grande réactivité.

La rapidité d'action d'un utilisateur sur son smartphone lui offre plus de chance de bénéficier d'un prix moins cher. Ce phénomène encore récent a été analysé par notre site Tendance.

ONPDP : Trucs pour payer moins cher son billet d'avion

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK