Le nombre de faillites va bondir de 11% cette année selon des analystes

Illustration - Le nombre de faillites va bondir de 11% cette année selon des analystes
Illustration - Le nombre de faillites va bondir de 11% cette année selon des analystes - © AFP / PATRICK BAZ

Le moins qu'on puisse dire, c'est que la prévision est très pessimiste. Les analystes de l'assureur crédit Euler Hermes estiment que le nombre de faillites va bondir de 11% cette année : 11 800 entreprises devraient ainsi mettre la clé sous la porte. Malgré ce pronostic, il y aurait quelques raisons d'espérer.

Un assureur crédit couvre les entreprises contre le risque de faillites des clients. Il est bien placé pour prendre la température de tous les secteurs. Et si en effet il y a des faillites, il y a aussi des créations. Au total beaucoup de turbulences, mais ce n'est pas d'office négatif.

C'est du moins ce qu'affirme Paul Becue, directeur Euler Hermes Belgique : "En ce qui concerne les arrêts et surtout les faillites, à court terme, cela fait du mal. Aussi bien pour l'emploi que pour les créances impayées. Mais à long terme, c'est bien parce que cela donne du sang neuf, de nouvelles créativités, à l'économie".

Encore faut-il que l'économie envoie des signaux positifs. Ludovic Subran est économiste en chef du groupe Euler Hermes. Ce Français constate que la Belgique ne s'en sort pas si mal. Il la qualifie de funambule : "Je ne pense pas que le funambule tombe. Il est sur une corde raide, c'est difficile, on prévoit 0,1% de croissance en 2013. On a un pays qui a des forces qui lui permettrait d'aller chercher la croissance ailleurs : les secteurs, le capital humain. Il y a vraiment un alignement de bonnes résolutions qui pourraient permettre à la Belgique de funambule à de passer sur la terre ferme aller chercher de la croissance ailleurs".

En résumé : bougez, bougez loin, il en restera toujours quelque chose !

M. Visart

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK