Le nombre d'emplois pourvus par le Selor a diminué de moitié en 2015

Le gel des recrutements a un impact sur les activités du Selor
Le gel des recrutements a un impact sur les activités du Selor - © Archive SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le gel des recrutements dans l'administration fédérale a eu un impact important sur les activités du Selor l'an dernier. En tout, 3257 postes ont été pourvus, soit 46% de moins qu'en 2014, ressort-il des résultats annuels du bureau de sélection.

Les principaux clients du Selor sont les services publics fédéraux, explique-t-il. Parallèlement au nombre de postes, le nombre global de candidats a diminué de 48% en 2015, à 87 792. Le nombre de candidats par offre d'emploi est resté stable par rapport aux années précédentes.

Pour la première fois, ce sont les emplois de niveau master (catégorie A) qui représentent la plus grande partie des postes pourvus (36% du total). Les emplois sont classés en quatre catégories en fonction du niveau de formation. Le niveau C arrive en deuxième position (secondaire supérieur, 34%), suivis du niveau B (bachelier, 23%) et du niveau D (secondaire inférieur, 7%). "Les emplois au sein de l'administration fédérale sont de plus en plus spécialisés et nécessitent un diplôme spécifique", explique le Selor.

Par ailleurs, de plus en plus d'offres sont diffusées sur Facebook, attirant davantage de candidats par ce canal. Le bureau de recrutement a reçu 4500 candidatures via des offres postées sur le réseau social, en hausse de 135% par rapport à 2014. Le nombre d'offres consultées sur Facebook a augmenté de 60%.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK