Le marché matinal: le secteur immobilier, pas loin de la surchauffe

Valentin Coguels, le patron du site d’annonce Immoweb revient sur une année faste dans ce secteur de l’annonce immobilière. Loin des pancartes "à vendre" ou "à louer" qui faisaient partie de notre paysage urbain, la façon de réaliser des annonces en ligne a évolué énormément. 

Premier constat, le nombre de biens, disponibles sur le marché, n’a que peu augmenté, environ "2,2%, ce n’est pas énorme", explique Valentin Cogels. En revanche, les prises de contact avec les annonceurs ont fortement augmenté, environ 40%. "Un marché qui est un peu en surchauffe", souligne le patron.

Ce qui a pour conséquence, aussi, de mettre en compétition les annonceurs, qui doivent aussi se démarquer. Et pour cela plusieurs techniques, même si bien évidemment, la qualité du bien, son prix et sa localisation sont des éléments qui restent primordiaux.

La vidéo n’est pas reine

Si la vidéo peut être un bon outil de promotion, elle n’est pas encore dominante. Or, explique Valentin Cogels, "aujourd’hui, on peut mettre de la 360 degrés. On peut mettre de la vidéo sur immoweb. Le problème c’est que tous les annonceurs n’ont pas forcément envie de le faire pour plein de raisons, bonnes ou mauvaises. Ils ont envie de parfois garder une partie de secret pour la visite, ne pas en montrer trop, etc.. Moi je pense que le marché va évoluer dans ce sens-là, mais c’est relativement lent. Il y a deux ans, on a offert 600 caméras 360 degrés à 600 clients agences. Force est de constater que l’utilisation n’est pas au niveau qu’on aurait espéré".

Photos : 10, le bon ratio

Ce qu’observe le patron d’immoweb, c’est qu’on arrive à statistiquement dire que l’optimum du nombre de photos est plus ou moins vers 10 photos. Une annonce qui a 10 photos va attirer plus de visites qu’une annonce qui a une, deux ou trois photos. Ce qui est bizarre c’est qu’aussi après 10 photos une fois qu’on arrive à 11, 12, 13 photos, ça redescend. Il y a vraiment un optimum qui est entre 9 et 10 photos".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK