Le Liechtenstein rayé de la liste grise des paradis fiscaux

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Liechtenstein, qui a signé mardi son douzième accord d'échange d'informations fiscales conforme aux standards de l'Organisation de coopération et de développement économiques, a été rayé de la liste grise des paradis fiscaux par l'OCDE, a-t-il annoncé mercredi.

"L'OCDE a reconnu mercredi le Liechtenstein comme une juridiction ayant rempli les standards internationaux de coopération en matière fiscale", explique Vaduz dans un communiqué.

"Le Liechtenstein a ainsi été rayé de la 'liste grise' de l'OCDE", a-t-il ajouté estimant qu'il s'agissait "d'une étape dans la réorientation" des activités financières de la petite principauté alpine.

Les autorités de Vaduz ont accepté en mars de se conformer aux normes de l'OCDE dans la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale, lâchant du lest sur son secret bancaire.

Afin d'être blanchi, le Liechtenstein devait conclure douze accords conformes aux critères de l'OCDE. Après un marathon de plusieurs mois, il a annoncé mardi avoir signé ses onzième et douzième accords avec la Belgique et les Pays-Bas.

Il avait déjà signé dix accords avec l'Irlande, Saint-Vincent-et-Grenadines, Saint-Marin, la France, l'Andorre, Monaco, l'Allemagne, le Luxembourg, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Vaduz a également fait savoir qu'il était actuellement en discussions "avancées" sur de nouveaux accords fiscaux avec l'Italie, l'Australie, la Norvège, la Suède, la Finlande et l'Islande.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h