Le leasing auto pour les particuliers est-il vraiment compétitif?

Le leasing auto pour les particuliers est-il vraiment compétitif?
Le leasing auto pour les particuliers est-il vraiment compétitif? - © Tous droits réservés

La location est dans l'air du temps. Privilégier l'usage d'un bien, une voiture par exemple, plutôt que sa propriété. Pour ce qui concerne la voiture, le leasing est déjà très répandu dans le monde de l'entreprise puisque la Belgique compte environ 400.000 voitures de sociétés. Pour les particuliers, c’est beaucoup, beaucoup moins puisque selon la fédération belge des loueurs de véhicules, 10.000 consommateurs ont contracté un leasing pour particulier en 2017, 7.000 en 2016. Mais depuis deux ou trois ans, la formule se développe, la concurrence s’organise. Au point que même une compagnie d’assurances comme La Bâloise vient de lancer une offre de leasing pour particuliers. "C’est un contrat de location automobile pour une période de deux à quatre ans, explique Bart Walraet, porte-parole de La Bâloise. Vous choisissez votre nouvelle voiture, vous payez un loyer mensuel fixe et tout est compris, les frais d’entretien, de réparation, les assurances, les pneus. Pas de surprise donc, sauf les amendes éventuelles évidemment…"

Attention au kilométrage

C’est le gros avantage de la formule : tout est compris dans le loyer mensuel défini au départ. Cela dit, comme toujours, il faut bien lire le contrat avant de le signer. Pour vérifier, par exemple, si les pneus hiver sont inclus, ou pas. Idem pour le véhicule de remplacement éventuel.

Autre point d'attention : les contrats prévoient un kilométrage maximum et il n’est généralement pas très élevé, souvent 10.000 kilomètres par an. C’est assez peu quand on sait qu'en moyenne, le Belge parcourt environ 15.000 kilomètres par an avec sa voiture. Les offres de leasing pour particuliers ne sont généralement pas très intéressantes pour ceux qui roulent beaucoup car, en cas de dépassement, il faudra payer pour chaque kilomètre supplémentaire. L’addition peut monter très vite.

Du point de vue de la société de leasing, c’est logique : à la fin du contrat de location, elle va revendre le véhicule et la valeur de revente diminue en fonction du nombre de kilomètres au compteur. Or, l’équilibre financier des sociétés de leasing est intimement lié au prix de revente des véhicules sur le marché des voitures d’occasion. Elles doivent donc en obtenir le meilleur prix possible.

En tout état de cause, pour celui qui loue une voiture à long terme, il est essentiel de bien respecter tous les paramètres du contrat, et pas seulement le kilométrage. Si vous résiliez le contrat avant son échéance, il y aura une pénalité et puis, attention aussi aux dégâts constatés à la voiture lorsque vous en remettez les clés à la société de leasing...

Et le prix ?

Si on regarde les aspects purement financiers, il est assez clair que le leasing pour particulier sera plus cher que l'achat de la voiture et tous les frais qui l’accompagnent. A condition que, comme propriétaire de la voiture, vous n'ayez pas de gros pépin : " S’il n’y a pas d’incidents nécessitant des réparations, s’il n’y a pas de mauvaises surprises, reconnaît Bart Walraet, l’achat d’une voiture est souvent moins cher qu’une location de longue durée. Mais si vous avez quelques pépins comme propriétaire d’une voiture, là, il se peut que l’achat au final devienne plus cher. Toute la question au fond revient à définir ce qu’on cherche : le confort et la tranquillité d’une formule tout compris ou le prix le plus bas ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK