Le laboratoire pharmaceutique Tilman est Entreprise de l'année 2013

Le laboratoire pharmaceutique Tilman est Entreprise de l'année 2013
Le laboratoire pharmaceutique Tilman est Entreprise de l'année 2013 - © Tous droits réservés

Le laboratoire pharmaceutique Tilman s'est vu décerner lundi le 18e titre d'"Entreprise de l'Année 2013". Le prix lui a été remis par le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS) lors d'une cérémonie à Bruxelles. La société Open ERP a, quant à elle, été distinguée comme "Entreprise Prometteuse 2013".

Les trois autres entreprises nominées au côté de Tilman étaient Bruyerre, Immoweb et Octa+.

Le prix de l'Entreprise de l'Année est remis à une entreprise qui affiche une croissance et des résultats spectaculaires et qui se distingue en matière d'entrepreneuriat, de stratégie, de sens de l'innovation, d'ouverture sur le monde et de persévérance.

Tilman est né d'une herboristerie artisanale pour devenir un laboratoire pharmaceutique qui est aujourd'hui le spécialiste belge de la phytothérapie (médicaments à base de plantes). Son chiffre d'affaires est de 18 millions d'euros, dont 25% sont exportés, et l'entreprise emploie 81 personnes.

Tilman succède à TPF, qui avait décroché cette distinction en 2012.

Open ERP reçoit le prix "Entreprise Prometteuse 2013"

Lors de cette même cérémonie, Open ERP, qui a développé le logiciel de gestion le plus installé au monde, a, elle, décroché le tout premier prix d'"Entreprise Prometteuse 2013".

Open ERP est basée en Brabant wallon, à Ramillies. Il s’agit d’une entreprise informatique spécialiste des open sources et conseils informatiques. En clair, les logiciels sont gratuits, mais la formation et le suivi – eux – sont payants. D’après le fondateur d’Open ERP, Fabien Pinckaers, c’est là que résidait la bonne idée.

« C’est une approche un peu plus low cost de la chose, Fabien Pinckaers, c’est-à-dire qu’on laisse tomber les coûts de licence. L’entreprise ne doit plus acheter ce qu’elle achetait habituellement en matière de licence. Et on arrive à vivre que des coûts de maintenance. On a ainsi économisé sur la recherche et développement. On a plus de 1500 contributeurs qui aident au développement d’Open ERP, et qui ne sont pas des employés à nous. »

Autre avantage de l’informatique reprend Fabien Pinckaers, « c’est que la majeure partie de notre activité se fait en ligne. On a donc fait notre siège social dans une ferme, dans un village. Pour être franc, on a quand même dû ouvrir des bureaux à Bruxelles mais aussi au Luxembourg, en Inde, à Hong Kong et à San Francisco. Et autour de nous, on travaille avec un réseau de sociétés de services qui ont des services Open ERP. Grâce à cela, on couvre l’ensemble du pays. »

EY (précédemment connue sous le nom de Ernst & Young) organisait pour la 18e année consécutive cette cérémonie, en collaboration avec L'Echo et BNP Paribas Fortis.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK