Le GPS européen pourrait être opérationnel en 2014

RTBF
RTBF - © RTBF

La Commission européenne a annoncé jeudi avoir conclu la moitié des marchés nécessaires au lancement du futur système européen de navigation par satellite, Galileo. Avec l'objectif de le mettre à l'essai en 2014.

L'exécutif européen a annocé avoir conclu trois des six marchés portant sur la fourniture de la capacité opérationnelle initiale de Galileo.

Pour un montant de 566 millions d'euros, la Commission européenne a sélectionné le groupe allemand OHB System AG pour la fabrication de la première série de quatorze satellites. Galileo doit se composer au maximum de trente satellites (et deux de rechange) placés en orbite dite moyenne, soit à quelque 20.000 km d'altitude.

Le français Arianespace, avec qui le contrat représente 397 millions d'euros, s'occupera du lancement à partir de la base de Kourou, en Guyane française. Le premier lancement est prévu en octobre 2012 et sera suivi de quatre à cinq lancements par an.  Ce marché comporte aussi des options pour deux autres lancements supplémentaires de Soyouz russes emportant chacun deux satellites et un Ariane 5 de cinq satellites.

Les satellites restants, compris entre huit et dix-huit, seront acquis dans le cadre de commandes ultérieures, passées auprès de OHB ou de son concurrent EADS Astrium "en fonction de l'offre la plus avantageuse", précise la Commission.

Cette double source d'approvisionnement permettra notamment de "réduire les risques au niveau des délais de livraison".

Pour une valeur de 85 millions d'euros, l'italien ThalesAleniaSpace a obtenu un marché de services industriels nécessaires à l'Agence spatiale européenne pour assurer la cohérence de l'ensemble du système.

"Nous pouvons nous concentrer sur le déploiement de Galileo et apporter la preuve aux citoyens européens que le propre système de navigation par satellite européen est en bonne voie", déclare Antonio Tajani, commisaire européen aux Transports jusqu'au 1er février 2010. Date à laquelle son successeur, l'estonien Siim Kallas, prendra ses fonction au sein de la nouvelle Commission européenne.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK