Le débat de 7éco: mobilité, stop ou encore pour l'automobile ?

Le débat de 7éco: mobilité, stop ou encore pour l'automobile ?
Le débat de 7éco: mobilité, stop ou encore pour l'automobile ? - © Tous droits réservés

Une image forte vendredi matin : d’un côté le salon de l’auto où sont exposés les tous derniers modèles et de l’autre des centaines de kilomètres de bouchons. Bien sûr les chutes de neige ont aggravé la situation, mais les embouteillages sont quotidiens dans de très nombreux tronçons du réseau routier belge. D’où le sujet du débat de 7éco : " Mobilité: l'auto est-elle une partie de la solution ou du problème?".

Pierre Courbe, spécialiste de la mobilité pour Interenvironnement Wallonie : " Selon les ONG de l’environnement, il y a trop de voitures. Le taux de motorisation de la population belge ne cesse d’’augmenter. Nous sommes aujourd’hui à une voiture pour deux habitants, bébés et personnes en incapacité de conduire compris alors qu’il y a quelques années d’ici nous étions bien en-deçà. Cette surconsommation d’autos entraîne inévitablement une utilisation de ces voitures et donc des bouchons. Nous sommes rentrés dans une dynamique dont il est vraiment très difficile de sortir aujourd’hui ".

Philippe Casse, ancien de D’Ieteren, historien de l’automobile et expert de la mobilité : " Le nombre de voitures que les gens détiennent n’est pas la variable explicative du trafic. C’est l’emploi qu’on en fait qui compte. La voiture est un moyen de transport universel qui permet de faire tous les déplacements qui sont nécessaires pour un ménage que les autres moyens de transport ne peuvent ou ne veulent pas assurer. Il faut donc la garder pour les usages où elle est irremplaçable. La plupart des gens ont tellement de choses dans la tête, tellement de soucis qu’ils ne prennent pas la peine de réfléchir à la multimodalité ou à la co-modalité ".

Un débat à écouter en cliquant sur le lien ci-dessus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK