Le débat 7éco : qui veut encore investir en Belgique?

Le débat des grandes gueules - 12/6/15
Le débat des grandes gueules - 12/6/15 - © RTBF

La Belgique est-elle encore séduisante pour les investisseurs venus d'ailleurs? Malgré une progression assez nette des investissements étrangers l'année dernière, la question reste d'actualité car notre pays, comme ses voisins, a besoins de ces investisseurs; Quels sont les atouts et les handicaps de la Belgique? De la Flandre ou de la Wallonie qui a la meilleure image? Autant de question qui sont au cœur du débat de 7éco.

Connaissez-vous le petit village de Telfs Buchen, au fin fond du Tyrol autrichien ? Non? C’est pourtant le centre du monde ces jours-ci. C’est là que se réunit cette année le très secret groupe de Bilderberg. On n’y vient que sur invitation, on y croise que le gratin de la finance, l’économie et la politique. Et l’on a juste le droit de rien dire après ! De quoi alimenter tous les fantasmes et ils ne manquent pas!

Au milieu des hôtes prestigieux de l'édition 2015, un petit nouveau. Il est jeune, 39 ans et déjà Premier ministre. Vous avez deviné, c’est Charles Michel avec un objectif : "Replacer la Belgique sur la carte du monde des investisseurs", tout un programme ! D’où cette question : la Belgique est-elle encore attirante pour un investisseur étranger? ?

Exceptionnellement vu le sujet, Marcel Claes, directeur de la Chambre Américaine de Commerce à Bruxelles a participé au débat. L'Amcham publie une enquête annuelle sur l’attractivité de la Belgique. Son point de vue: "La Belgique n'est pas un paradis pour les investisseurs! Pas mal d'entreprises peuvent profiter d'un régime fiscal attractif et heureusement vu que nous sommes toujours parmi les trois pays les plus chers du monde pour le coup du travail. Heureusement qu'il y a cette compensation au niveau fiscal".

Eric de Keuleneer, Solvay Brussels School/ULB: "Avec cette combinaison de désavantages apparents et de petites combines, de petits avantages, la Belgique est parfois très attrayante pour des investisseurs qui ne sont pas nécessairement à la recherche du développement d'activités économiques à très haute valeur ajoutée. Mais qui sont ici pour profiter d'entourloupes fiscales".

Amid Faljaoui, Trends-Tendances, partenaire de 7éco: "Quand Charles Michel va à l'étranger, il doit se sentir légèrement schizophrène! Que ce soit lui, Jean-Claude Marcourt ou d'autres qui ne sont pas du même bord; ils sont tous à l'étranger pour vanter la Belgique (...) Et puis quand on discute de la même thématique au niveau national, c'est le coup de fusil! On dit que c'est scandaleux, qu'il y a de l'optimisation fiscale que l'on confond avec l'évasion fiscale".

Michel Visart

 

7éco est réalisé en partenariat avec Trends-Tendances.

 

Pour visionner le débat, cliquez ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK