Le cinéma belge est bon pour l'économie

RTBF
RTBF - © RTBF

Loin de pénaliser la Région wallonne, les aides économiques au secteur bruxellois du cinéma ont profité à l'ensemble de la Communauté française, révèle Le Soir.

C'est ce qui ressort des premiers résultats du fonds d'investissement Wallimage, quelques mois après le lancement du fonds similaire Bxlimage, une initiative conjointe des Régions wallonne et bruxelloise.

En juin dernier, le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, et le ministre-président de la Région bruxelloise, Charles Picqué, lançaient un pari risqué de cofinancement interrégional. Leur souhait: répliquer à Bruxelles le succès de Wallimage, dont chaque euro public investi dans des coproductions audiovisuelles génère en moyenne 300 % de retombées économiques en Wallonie. Les deux régions ont financé, à parts égales, une ligne d'investissement de deux millions d'euros par an. Et les premiers chiffres sont saisissants. En quelques mois et une première mise de 1.820.000 euros, Bxlimage a enregistré des engagements de dépenses des producteurs de plus de 5,6 millions d'euros sur Bruxelles et de près de quatre millions d'euros en Wallonie. Ce qui représente 618 % des aides publiques à Bruxelles et 434 % en Région wallonne. Onze productions profiteront de cette première tranche de financement. Ce n'est pas la seule bonne nouvelle pour le financement du cinéma en Communauté française. En janvier, la Commission européenne a donné son feu vert pour cinq ans au régime d'aides de Wallimage, faisant du modèle de financement du cinéma de la Région wallonne un exemple dont pourront s'inspirer d'autres régions d'Europe.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK