La Wallonie poursuit des ambitions internationales dans le numérique

Chaque année se tient à Tel Aviv la Cyber Week qui réunit toutes les entreprises mondiale de sécurité.
Chaque année se tient à Tel Aviv la Cyber Week qui réunit toutes les entreprises mondiale de sécurité. - © JACK GUEZ - AFP

Une collaboration entre Digital Wallonia et l’Awex, l’Agence wallonne à l’exportation, affiche ses ambitions: améliorer la performance à l’exportation de nos entreprises numériques en même temps que l’attractivité de la Wallonie pour les acteurs étrangers du secteur: les start-up, les multinationales et les centres de recherche.

Être présent dans les villes qui comptent

Mais pour y arriver, il faut être présent dans les villes qui comptent. A savoir San Francisco en Californie, Shenzhen en Chine, Paris, Berlin et Montréal. On ne le sait pas toujours, mais l’écosystème de Montréal est très performant, selon Michel Bricteux, attaché économique de l’Awex dans la région: "Nous avons affaire à des interlocuteurs à la fois généreux et qui ont une vivacité, une qualité aussi pour assurer la promotion de ce qu’ils font, tant dans le domaine de l’Internet des objets. aujourd’hui un thème fort prisé est celui de l’intelligence artificielle. De même pour le manufacturing 4.0. On retrouve dans l’écosystème montréalais l’ensemble des acteurs qui sont très demandeurs d’une collaboration et très ouvert à une collaboration."
On l’entend, intelligence artificielle, manufacture 4.0, Internet des objets, mais aussi tout ce qui touche à la ville intelligente. Et les jeux vidéo avec Ubisoft évidemment, leader mondial dans le secteur. Il y a tout un écosystème intéressant pour les entreprises wallonnes du numérique. Et, bien sûr, le confort de la langue et l’impression qu’un détour par le Canada  permet de prendre plus facilement et pour moins cher le pouls du marché nord-américain.

Le manufacturing 4.0, c’est quoi?

La "manufacture 4.0" est le nom donné à la quatrième révolution industrielle. Elle permet aux entreprises de réorganiser leur processus de production en intégrant une série d’innovations, comme l’Internet des objets, la réalité augmentée, l’impression 3D ou l’intelligence artificielle. 

Israel, une région incontournable

Digital Wallonia mise aussi à l’international sur Tel-Aviv en Israël. Tel-Aviv qui est une sorte de Silicon Valley en miniature, mais avec un climat entrepreneurial extrêmement dynamique qui se développe dans toute une série de domaines technologiques. Gino Nale est attaché économique à Tel-Aviv pour la Wallonie et pour Bruxelles énumère les compétences locale: "Tout ce qui concerne Internet, la compression de données, la biotechnologie également. Il faut savoir que la biotech représente un cinquième des fonds récoltés en Israël. Les technologies d’information sont le plus gros secteur. "
Sans oublier un domaine que maîtrise Israël depuis des années: la cybersécurité et la sécurité dans un sens large. Israël mise beaucoup sur la high-tech avec une foule d’universités et de centres de recherche, des investissements publics considérables, notamment au travers de l’armée. Il y a là un écosystème très efficace qui attire jusqu’aux géants mondiaux de la technologie.

Gino Nale rappelle que certaines entreprises comme Intel ont deux usines de fabrication de microprocesseurs et quatre centres de recherche et développement en Israël. De même, Cisco et Microsoft ont ouvert leur premier centre de recherche et développement hors USA en Israël. Preuve que l’expertise israélienne est véritablement reconnue de manière internationale dans plusieurs secteurs, IT et Biotech entre autres.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK