La vente de Quick a-t-elle été surévaluée ?

C'est une information du journal L'Echo, ce mardi matin.

L'actionnaire en question, Jean-Marie Kuhn, a déposé, en juillet dernier, un plainte auprès de la juge d'instruction France Baeckeland contre inconnu pour faux, usage de faux, escroquerie et abus de confiance. En ligne de mire, Albert Frère et la revente de Quick à la CDCCI pour 800 millions d'euros. Deux ans plus tôt, cette même chaîne avait été évaluée à 300 millions.

La semaine dernière, le procureur du roi de Charleroi, Christian De Valkeneer, s'est joint à cette plainte et a ordonné à la juge de poursuivre son instruction non seulement pour faux et usage de faux mais également du chef de faux bilans et infractions au code des sociétés, a fait savoir Jean-Marie Kuhn.

Dans sa plainte, Jean-Marie Kuhn fait état d'opérations liées entre les organismes français et le groupe Albert Frère "en vue de mettre à disposition de ce dernier d'importantes liquidités en vue de permettre un investissement conséquent dans le capital de Suez de manière à donner aux promoteurs du projet de fusion entre GDF et Suez des garanties de la réalisation effective de l'opération".


HM avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK