La taxe Caïman rapporte moins que prévu, "pas de raison d'imaginer un nouvel impôt" selon Van Overtveldt

La taxe Caïman rapporte moins que prévu, "pas de raison d'imaginer un nouvel impôt" selon Van Overtveldt
La taxe Caïman rapporte moins que prévu, "pas de raison d'imaginer un nouvel impôt" selon Van Overtveldt - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le faible rendement de la taxe Caïman ne creusera pas un trou dans le budget, a assuré le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, à la suite des informations sur le produit de cet impôt en 2017.

L'an passé, la taxe "Caïman" qui s'applique aux constructions juridiques à l'étranger n'a rapporté que 5 millions d'euros au lieu des 510 millions prévus.

"Cet argent n'a pas disparu mais est entré dans l'économie régulière, ce que nous constatons dans les rendements supplémentaires de l'impôt des personnes physiques et de l'impôt des sociétés", a affirmé le ministre. "Il n'y a donc aucune raison d'imaginer un nouvel impôt".

Dans l'opposition, les socialistes et les écologistes ont fustigé l'attitude du ministre et réclamé d'autres mesures pour lutter contre l'utilisation de montages juridiques complexes permettant d'éluder l'impôt. Ils ont également rappelé les remarques récurrentes de la Cour des comptes sur l'impossibilité d'évaluer le produit de la taxe.

M. Van Overtveldt souligne de son côté que le but de cette taxe est de mettre fin à ces montages juridique. Or, selon lui, ceux-ci sont en nette diminution. Déterminer ce que les caisse de l'Etat y ont gagné est, d'après lui, impossible.

"Les recettes fiscales suivent la trajectoire prévue. Affirmer que nous devrions assainir en raison de recettes insuffisantes est un mensonge", a-t-il ajouté.

La taxe Caïman a déjà fait l'objet de modifications pour éviter qu'elle ne soit éludée. D'après M. Van Overtveldt, les "portes dérobées" ont été fermées.

Reportage JT 19h30 du 24 avril:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK