La SNCF a perdu 3 milliards d'euros en 2020 à cause du coronavirus

 La SNCF a perdu 3 milliards d'euros en 2020 à cause du coronavirus
La SNCF a perdu 3 milliards d'euros en 2020 à cause du coronavirus - © LUDOVIC MARIN - AFP

La SNCF a annoncé mercredi avoir subi une perte nette de 3 milliards d'euros en 2020, un plan d'économies drastique ayant toutefois permis de limiter en partie l'hémorragie provoquée par la crise sanitaire.

Le groupe avait déjà perdu 801 millions d'euros en 2019, plombé par la grève contre la réforme des retraites en décembre et des effets comptables défavorables.

En 2020, le chiffre d'affaires a reculé de 14,6% à 29,975 milliards, pénalisé par les effets de la crise sanitaire (-6,8 milliards) et dans une moindre mesure par la fin de grève en janvier (-400 millions).

"Nous avons le bénéfice de la diversification de nos activités", a relevé le PDG Jean-Pierre Farandou, jugeant devant des journalistes ce chiffre "pas trop mauvais" compte tenu des circonstances.

Si Geodis (logistique) a résisté avec un chiffre d'affaires en hausse de 4,5%, les autres composantes du groupe public ont vu fondre leurs revenus: -28% pour SNCF Voyageurs (TGV, TER et banlieue parisienne), -8% pour Keolis (transports publics), -12% pour le fret, -9% pour SNCF Réseau et -4% pour les gares.

La grande vitesse ferroviaire, dont la SNCF tire habituellement ses bénéfices, a été particulièrement malmenée par la crise sanitaire, avec une baisse du trafic de 48%, et -du fait des "petits prix" consentis pour regagner le coeur des voyageurs- un recul du chiffre d'affaires plus marqué de 54%, à 3,7 milliards d'euros. La perte de chiffre d'affaires pour les TGV est estimée à 4,8 milliards.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK