La sécurité sociale est en danger, selon Unizo

Matériel médical - image d'illustration
Matériel médical - image d'illustration - © BELGA PHOTO HAND OUT

L'ONSS devra faire face en 2016 à un déficit de 6 milliards d'euros, ressort-il d'un rapport de l'organisation patronale flamande Unizo, rapporte jeudi l'hebdomadaire financier Trends.

La sécurité sociale terminera l'année 2011 dans le vert, mais cela donne une image déformée, selon Unizo. Selon le rapport d'Unizo sur la sécurité sociale et l'impact du vieillissement, les prévisions pour 2012 et les estimations pluriannuelles pour 2013, 2014 et 2015 mettent en évidence un déficit structurel.

Cela est dû, d'après la fédération patronale, à la disparition d'une allocation de richesse et d'un prêt sans intérêts, au remboursement de la première tranche de ce prêt et à une augmentation des dépenses des soins de santé.

La hausse de ces dépenses n'est pas imputable au vieillissement de la population, d'après ce rapport, car seul un petit groupe né durant la deuxième guerre mondiale est parti à la pension entre 2005 et 2010. Unizo attribue cette augmentation à la politique du gouvernement de la violette. Ce dernier a notamment introduit en 2004 la norme de croissance annuelle de 4,5% pour les soins de santé.

Unizo prévient que les coûts du vieillissement seront supérieurs aux dépenses. Les prestations sociales grimperont entre 2010 et 2016 de 3,67 milliards d'euros en prix constants. Les frais supplémentaires augmenteront entre 2010 et 2030 à 19,6 milliards et même à 49 milliards en 2060.

Unizo a émis une série de recommandations pour contrôler les dépenses, notamment en laissant les travailleurs prester plus longtemps.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK