La Russie vend pour la première fois aux enchères du gaz à l'Europe

Gazprom couvre près du tiers de la consommation sur le continent européen.
Gazprom couvre près du tiers de la consommation sur le continent européen. - © ALEXANDER ZOBIN - BELGAIMAGE

Le géant gazier russe Gazprom a commencé lundi à vendre aux enchères du gaz à l'Europe, complétant son système controversé de contrats à long terme afin de renforcer son statut de fournisseur incontournable sur le Vieux continent.

Au total, l'entreprise publique met pour la première fois sur le marché entre lundi et mercredi 3,24 milliards de mètres cubes de gaz répartis en 127 lots pour livraison dans le nord-ouest de l'Europe pendant l'hiver, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Il s'agit d'un volume restreint comparé aux exportations totales du groupe, attendues à 158 milliards de mètres cubes sur 2015. Ces opérations s'apparentant à un embryon de Bourse du gaz constituent néanmoins une évolution très symbolique pour Gazprom, très attaché à son système de contrats à long terme indexés aux cours du pétrole et contraignants en termes de volumes.

Selon lui, ces derniers apportent aux clients la sécurité des approvisionnements tout en lui permettant d'investir à long terme dans les infrastructures.

"Nouvelle forme de commerce du gaz"

"Le marché européen du gaz change constamment et, face à ces difficultés, nous voulons tester cette nouvelle forme de commerce du gaz et voir quels avantages ils peuvent apporter au vendeur et aux acheteurs", a commenté Alexandre Medvedev, cité dans le communiqué.

Gazprom couvre près du tiers de la consommation sur le continent européen, mais dans un contexte de crise ukrainienne, l'Europe cherche à réduire cette dépendance en diversifiant ses approvisionnements.

Bruxelles accuse par ailleurs l'entreprise russe d'abuser de sa position dominante, en partie en raison de la forme des contrats, et a lancé une procédure pouvant aboutir à une lourde amende.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK