La reconversion du site de Ford Genk devrait permettre de créer 2500 emplois

La reconversion du site de Ford Genk devrait permettre de créer 2500 emplois
La reconversion du site de Ford Genk devrait permettre de créer 2500 emplois - © JOLIEKE MELLAERTS - BELGA

La ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir a délivré lundi le permis d'environnement permettant le réaménagement des anciens terrains de l'usine Ford à Genk.

La société de gestion des voies d'eau en Flandre (Vlaamse Waterweg) devrait donc pouvoir entamer avant l'été la destruction des bâtiments et espaces de parking encore présents et ériger une infrastructure de quais. Il s'agit de rendre les lieux disponibles pour de futures constructions et investissements qui à terme, selon Mme Demir, devraient permettre de créer 2500 emplois.

La société de logistique H. Essers a notamment prévu d'ériger un site multimodal à cet endroit.

Cette reconversion confirme la réputation de la province du Limbourg d'assurer un redéploiement de qualité des sites industriels délaissés par certaines entreprises, estime la ministre Demir. "Après les zones minières de Genk, Eisden et Beringen et le site de Philips à Hasselt, ces terrains vont aussi connaître un nouvel avenir."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK