La récession est-elle en train de s'éloigner? Il est trop tôt pour l'affirmer

Mario Draghi, président de la BCE, ne devrait pas annoncer ce jeudi de changement dans la stratégie monétaire de la Banque Centrale
Mario Draghi, président de la BCE, ne devrait pas annoncer ce jeudi de changement dans la stratégie monétaire de la Banque Centrale - © DANIEL ROLAND - IMAGEGLOBE

L'économie est-elle en train de sortir du tunnel ? La Banque Nationale a publié mercredi sa toute première estimation pour le deuxième trimestre et il y a comme un petit retour de la croissance. Mais c'est encore très timide et cela demande confirmation au cours des prochains trimestres.

Si retour à la croissance il y a, c'est bien d'un tout petit retour dont on peut parler! A peine 0,1 % de hausse du produit intérieur brut d'avril à juin, autant dire rien! C'est comme une minuscule goutte de pluie en pleine période de sécheresse. Elle ramène le sourire, un peu d'espoir, mais les précipitations qui vont sauver les récoltes sont encore loin.
On évitera donc de tirer des conclusions hâtives de ce chiffre qui plus est, est encore provisoire. La Belgique est sans doute sortie techniquement de la récession mais pour un vrai retour de la croissance, il faudra patienter, vraisemblablement jusqu'en 2014, voire 2015. Pour y arriver, il faudra non seulement que les ménages consomment plus, ce qui semble être le cas aujourd'hui, mais également que les entreprises augmentent leurs investissements et parviennent à plus exporter.

Des raisons d'espérer

N'empêche qu'il y a quand même d'autres signes d'amélioration en Europe. C'est le cas du taux de chomage qui s'est stabilisé en juin au sein de la zone euro, mais toujours au niveau record de 12,1 %. La confiance des chefs d'entreprise et des consommateurs remonte également et l'activité industrielle est aussi orientée à la hausse. Rien de saignant, pas de preuve d'une reprise consistante, mais des présomptions qui se renforcent lentement. On n'oserait même pas dire sûrement...

Cette évolution va sans aucun doute alimenter ce jeudi les discussions du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, mais elle ne semble pas suffisante pour inverser sa politique. Sauf grosse surprise, la stratégie des taux d'intérêt au plancher va continuer en Europe comme c'est le cas aussi aux Etats-Unis. La Réserve fédérale l'a d'ailleurs confirmé mardi dernier. Et la BCE a décidé ce jeudi de laisser son principal taux d'intérêt directeur inchangé...

Michel Visart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK