La production mondiale de vin prévue en hausse, l'Italie détrône la France

La production mondiale de vin est estimée en hausse de 2% en 2015, à 275,7 millions d'hectolitres (Mhl), l'Italie redevenant le premier pays producteur devant la France et l'Espagne
La production mondiale de vin est estimée en hausse de 2% en 2015, à 275,7 millions d'hectolitres (Mhl), l'Italie redevenant le premier pays producteur devant la France et l'Espagne - © Jean-Pierre Muller

La production mondiale de vin est estimée en hausse de 2% en 2015, à 275,7 millions d'hectolitres (Mhl), l'Italie redevenant le premier pays producteur devant la France et l'Espagne, a annoncé mercredi l'Organisation internationale du vin (OIV).

Après le cru record de 2013 et le contrecoup de 2014, "la production mondiale de vin en 2015 se situe dans une bonne moyenne", indique l'OIV dans un communiqué, précisant que son estimation se situe dans une fourchette comprise entre 270,7 et 280,7 Mhl car plusieurs pays n'ont pas encore transmis leurs propres prévisions, dont la Chine et la Russie, respectivement 8e et 12e producteurs mondiaux.

Sur le podium, l'Italie, doublée par la France l'an dernier, est en passe de récupérer la première place, avec 48,9 Mhl (+10%), contre 47,4 millions pour la France (+1%), loin devant les 36,6 millions de l'Espagne (-4%).

Nouveau record pour le Chili

Derrière, les États-Unis confortent leur quatrième place avec 22,1 Mhl, tandis que l'Argentine enregistre un repli de 12% à 13,3 millions, quand le Chili "établit un nouveau record" avec 12,8 millions (+23%).

Dans l'hémisphère sud encore, les volumes sont stables en Australie (12 Mhl) et en Afrique du Sud (11,3 Mhl), mais chutent de 27% en Nouvelle-Zélande (2,3 Mhl), retrouvant leurs niveaux habituels après un cru 2014 exceptionnellement abondant.

En Europe, les prévisions sont en hausse pour le Portugal (+8%), la Roumanie (+9%), la Hongrie (+12%) et l'Autriche (+18%), seules l'Allemagne (-4%) et la Grèce (-9%) subissant une baisse de leurs productions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK