La PME wallonne Actito rachète Smart Focus et change de dimension

Actito, une PME wallonne active dans le secteur du marketing technology, vient de terminer le processus d’acquisition d’une société britannique baptisée Smart Focus. Spécialiste des campagnes marketing personnalisées et automatisées, la société wallonne propose une solution logicielle qui permet aux entreprises de gérer la relation client.

"C’est de la technologie qui est, d’une part, la gestion de bases de données et la gestion de ce qu’on appelle justement les contacts, et d’autre part, de gérer des canaux de communication. Ces canaux de communication peuvent être l’e-mail, le web, le SMS, ce qu’on appelle les push notifications, en fait toute une série de canaux qu’on va utiliser à tous les stades du parcours client de manière à informer les consommateurs, informer les clients à propos des produits et services des entreprises", explique Benoît De Nayer, co-fondateur et co-administrateur délégué de la société.

Avec cette acquisition, Actito change de stature selon Benoît De Nayer. "Ce que ça nous apporte, c’est d’abord une empreinte plus large en Europe, puisque ça nous permet d’être présents au Royaume-Uni et également en Espagne, mais aussi en Allemagne, en Suisse et dans les pays nordiques ; donc une empreinte beaucoup plus large. On devient du coup un des plus importants fournisseurs de solutions de ce type en Europe et probablement le dernier purement européen, puisque tous nos concurrents sont devenus américains", explique-t-il.

La bonne information au bon moment à la bonne personne

Il s'agit désormais d'intégrer les équipes, les clients et les plateformes des deux entreprises. Si la procédure est complexe, cette acquisition doit aussi donner un coup d’accélérateur à la croissance d’Actito, qui était déjà de l’ordre de 30 à 40% par an selon Benoît De Nayer. La société compte de nombreux clients comme Mercedes, Maxi Toys, Connections, Hubo ou encore la Croix-Rouge de Belgique. Avec la technologie d’Actito, ils vont ainsi pouvoir créer eux-mêmes des contenus, où des campagnes d’information.

Benoît De Nayer précise: "Si d’une manière ou d’une autre vous vous êtes intéressé à un véhicule sur le site d’un fabricant de voitures, on sait que vous êtes dans une phase d’acquisition et on va vous adresser des messages qui vont être basés sur votre activité sur le site web ou sur le fait que vous avez visité un concessionnaire ou que vous êtes allé au Salon de l’auto, et ce message sera personnalisé non seulement pour son contenu, c’est-à-dire que ce sera la voiture qui vous intéresse qu’on mettra en avant, mais ce sera également le moment présumé de votre achat qui va servir de base au déclenchement du message".

Derrière ces services, il s’agit aussi de gérer de grosses quantités de données pour faire parvenir la bonne information au bon moment à la bonne personne. "Sur les tâches qui consistent aujourd’hui à faire des ciblages et déterminer qui va se trouver à tel moment dans la cible du message, aujourd’hui la machine fait mieux que l’humain, et c’est là que nous intervenons", rajoute Benoît De Nayer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK