La plus vieille banque du monde, l'italienne Monte Dei Paschi, au bord du gouffre

La plus vieille banque du monde, l'italienne Monte Dei Paschi, au bord du gouffre
La plus vieille banque du monde, l'italienne Monte Dei Paschi, au bord du gouffre - © TIZIANA FABI - AFP

Cinq milliards pour ne faire le grand plongeon, c'est à peu de choses près ce dont aurait besoin la banque Monte dei Paschi pour éviter au secteur bancaire italien, mais également européen, de s'effondrer, à l'image de la crise de 2008.

Aux prises avec des failles béantes dans sa gouvernance, la troisième institution financière d'Italie tente pourtant de se remettre à flot depuis plusieurs années déjà, mais rien n'y fait, les investisseurs se méfient. Reste la possibilité d'une intervention de la part de l'Etat italien.

Gorgée de créances douteuses

Jusqu'à la dernière minute, l'espoir qu'un Fonds souverain du Qatar investisse 1 milliard et provoque un effet boule de neige, garantissant les autre investisseurs potentiels, a permis aux dirigeants d'espérer. Mais les Qataris n'ont pas bougé, et le délai pour l'augmentation de capital expire ce jeudi après-midi. Le gouvernement italien devra donc reprendre la main..

Procédure d'urgence

En prévision, le gouvernement de Paolo Gentiloni a fait voter par les députés un plan qui lui permet d' emprunter jusqu'à 20 milliards d'euros pour venir en aide à la Monte Dei Paschi, mais également à d'autres banques en difficulté. Reste à voter le décret qui autorise à sauver d'urgence la plus vielle banque du monde. Ce devrait être chose faite ce jeudi ou ce vendredi.

L'affaire est en tout cas suivie de très très près en zone euro, une nouvelle crise semblable à celle de 2008 n'étant pas à exclure étant donné les liens de la Monte dei Paschi avec d'autres banques européennes, notamment belge et françaises

Une affaire qui symbolise à elle seule les failles du système bancaire italien, trop imbriqué avec certains partis politiques, comme l'est la Monte dei Paschi avec le centre-gauche.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK