La plus grosse usine de Nutella au monde à l'arrêt

L'usine de Villers-Ecalles (Seine-maritime) est le premier site de production au monde de Nutella, elle produit 600.000 pots de cette pâte à tartiner par jour, soit un quart de la production mondiale. Mais depuis mercredi, l'usine est à l'arrêt.

"Mardi 19 février à 18 heures, à la lecture des résultats d’un des contrôles qualité au sein de notre usine de Villers-Ecalles, nous avons repéré un défaut qualité au niveau de l’un des produits semi finis entrant dans la fabrication de nos produits Nutella et Kinder Bueno", explique Ferrero. "Ce défaut ne correspondant pas à nos standards de qualité, nous avons donc pris la décision de suspendre temporairement l’activité de l’usine", a poursuivi l'entreprise.

Ferrero a décidé "de suspendre temporairement", "par précaution" la production après avoir repéré ce défaut de qualité. Pour l'instant, cet arrêt n'a pas de répercussion sur la qualité et l'approvisionnement des produits, selon Ferrero. "Pour l’heure, nous pouvons affirmer qu’aucun produit actuellement sur le marché n’est concerné par la situation et que l’approvisionnement de nos clients se poursuit sans interruption", a déclaré le service de presse de Ferrero France.

Enquête en cours

L'arrêt de l'usine de Villers-Ecalles va permettre de mener des investigations dont "les résultats seront connus d’ici à la fin de la semaine et nous permettront de prendre les mesures correctives nécessaires", précise la filiale française du groupe familial italien.

Le Nutella est composé d'environ 50% de sucre, 20% d'huile de palme, 13% de noisettes, 8,7% de lait en poudre, 7,4% de cacao, ainsi que de la vanilline et des lécithines de soja.

A la question de savoir s'il s'agissait d'un problème bactériologique, Ferrero France a indiqué ne pas être en mesure de répondre et que les "investigations" étaient "en cours".

Le groupe Ferrero a doublé son chiffre d'affaires en dix ans pour atteindre plus de dix milliards d'euros. Il compte 22 sites de production et plus de 30.000 employés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK