La pénurie de bitume inquiète les entrepreneurs de voiries

C'est une "situation inédite" dénoncée ce jeudi par Didier Block, de la fédération wallonne des entrepreneurs de voiries, au micro de la RTBF : la Belgique pourrait vivre une pénurie de bitume, ce composant pétrolier de l'asphalte qui recouvre nos routes. "En trente ans, on n'a jamais connu un tel rationnement de la sorte de la part de pétroliers. Nous avions toujours la quantité de bitume que nous souhaitions avoir.

En cause : une diminution de la production. Les raffineries pétrolières ont fait le choix de valoriser autrement le fond de leurs barils : elles préfèrent fabriquer du diesel, plutôt que du bitume. Mais le problème principal reste l'allongement des délais de livraison. La longue période de grève de la SNCF, en France, a reporté sur les routes le transport du bitume qui se faisait par le rail... alors qu'il y avait déjà une pénurie de camions spécialisés et de chauffeurs formés pour transporter cette matière brûlante.

Les chantiers organisés "au jour le jour"

Si les conséquences sont pour l'instant limitées - quelques jours de retard sur certains chantiers -, la situation provoque un grand stress dans le secteur. "En fonction de ce qui nous est livré, de la quantité, et surtout de la nature du bitume, on organise au jour le jour les chantiers." explique Didier Block.

En France, la pénurie de bitume ralentit les chantiers routiers depuis deux mois. Le ministère des transports a dû créer fin juillet une "cellule de coordination" chargée de trouver une solution.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK