La pandémie fait grimper le coût salarial par heure prestée en Belgique

Le coût salarial a diminué en 2020, mais le nombre d’heures prestées a diminué également, selon une étude de Securex publiée lundi. En conséquence, le coût salarial par heure prestée par les travailleurs a augmenté de 7,9% entre 2019 et 2020.

"Comme les travailleurs ont presté beaucoup moins d’heures en raison d’une hausse spectaculaire du chômage temporaire mais que, dans le même temps, les composantes salariales fixes telles que le double pécule de vacances, les avantages en nature et les primes de fin d’année ont continué à s’appliquer, le coût salarial par heure effectivement travaillée a augmenté", explique Heidi Verlinden, responsable de la recherche en ressources humaines chez Securex.


►►► À lire aussi : Les salaires des "métiers essentiels" sont très inférieurs à la moyenne belge


En conséquence, la compétitivité des entreprises belges pourrait être impactée. C’est en effet à travers le coût salarial par heure prestée que les entreprises belges doivent rivaliser avec leurs concurrents étrangers. Si cette hausse est plus faible à l’étranger, les entreprises belges peuvent être désavantagées sur le plan de la concurrence.

La plus forte hausse du coût salarial a été enregistrée chez les employés. En Belgique, l’augmentation des coûts salariaux par heure prestée en 2020 était presque deux fois plus élevée pour les employés que pour les ouvriers (+9,2% contre +5%). L’augmentation est aussi plus forte dans les grandes entreprises, car elles ont davantage eu recours au chômage temporaire. Ces résultats sont basés sur les données du secrétariat social de Securex. L’échantillon de cette étude comprend 15.025 entreprises et 93.001 travailleurs du secteur privé.

Calcul de la hausse salariale: JT 29/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK