La nouvelle politique tarifaire d'Electrabel, un coup de poker ?

Electrabel a perdu 300 000 clients l'an dernier, c'est beaucoup. Il lui en reste bien sûr plus de 3 millions, mais il cherche à récupérer des parts de marché. En tant qu'opérateur historique, il est mis sous pression par tous les nouveaux concurrents.

Il se lance donc dans une campagne de prix. Mais attention, ce qu'il a dévoilé ce mardi n'est qu'une offre commerciale. Il faudra que les tarifs précis soient déposés chez le régulateur (au plus tard début janvier) pour qu'on puisse véritablement comparer ses prix avec ceux des concurrents.

Sans attendre ce moment, Test Achat estime déjà que le geste d'Electrabel est insuffisant. Ce qui est sûr, c'est qu'il obligera les concurrents à bouger, à commencer par Luminus qui est le premier challenger comme il dit et qui ne pourra être en reste.

C'est donc sans doute vers une guerre des prix qu'on se dirige, mais elle devra être rude pour que les consommateurs belges en arrivent aux tarifs pratiqués dans les pays voisins. La Belgique se distingue toujours pour être le deuxième pays le plus cher en matière énergétique en Europe. Il y a donc encore de la marge.

Françoise Gilain

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK