La livre britannique stable après le rejet de l'accord de Brexit

La livre britannique stable après le rejet de l'accord de Brexit
3 images
La livre britannique stable après le rejet de l'accord de Brexit - © NIKLAS HALLE'N - AFP

La livre britannique était en légère baisse face à l'euro et en légère hausse face au dollar mercredi, après le rejet, largement anticipé, par les députés britanniques de l'accord négocié sur le Brexit.

A 7H16 GMT, la livre sterling s'échangeait à 88,70 pence pour un euro, contre 88,75 pence mardi à 22h00 GMT après la publication du résultat du vote. A 9H45 GMT, elle était à 88,59 pence.

Face à la monnaie américaine, la livre valait 1,2856 dollar à 7H16 GMT, 1,2882 dollar à 9H45 GMT contre 1,2861 dollar mardi à 22h00 GMT et

Mardi soir, les députés britanniques ont massivement rejeté, par 432 voix contre et 202 pour, l'accord de Brexit négocié par la Première ministre conservatrice Theresa May avec Bruxelles, à deux mois et demi de la date prévue de sa sortie de l'Union européenne.

"Compte tenu du niveau d'incertitude concernant la politique britannique et le Brexit, nous ne nous attendons pas à ce que la livre puisse franchement monter", a souligné Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Ce dernier estime que toutefois les investisseurs semblent penser que l'échec de Theresa May "est vu comme un pas de plus vers l'extension de l'Article 50 et un report du Brexit, avec une probabilité moindre d'une absence d'accord".

La Bourse de Londres sereine

La Bourse de Londres était assez sereine mercredi matin, réagissant avec calme au rejet par le Parlement britannique de l'accord sur le Brexit qui avait été largement anticipé par les investisseurs.

Vers 08H20 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 0,28% soit 19,49 points à 6.875,33 points, se montrant hésitant après avoir ouvert en légère hausse.

Le marché n'était pas déstabilisé par le revers historique subi mardi soir par la Première ministre. Les investisseurs s'attendaient à cet échec et évitaient pour l'heure de prendre des positions sur le marché compte tenu du climat de fortes incertitudes politiques et de la motion de censure que Theresa May va affronter mercredi soir.

Le marché boursier était d'ailleurs soutenu par les valeurs dépendantes de l'économie britannique, qui auraient beaucoup à perdre en cas de sortie brutale de l'UE.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK