La Grande-Bretagne abolit certaines allocations familiales

RTBF
RTBF - © RTBF

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a annoncé lundi la fin des allocations familiales universelles, dans le cadre d'un programme d'austérité draconien.

Ces aides sont actuellement accordées à tous les ménages, quels que soient leurs revenus. En vertu du nouveau système, mis en place d'ici à 2013, les allocations seront supprimées si l'un des parents paie des impôts dans la tranche la plus élevée (51 000 euros par an), ce qui concernera environ 15% des familles.

Les allocations familiales sont accordées aux parents d'enfants âgés de moins de 16 ans, et jusqu'à 19 ans s'ils suivent une formation ou un cursus universitaire. Elles sont forfaitaires et s'élèvent à 20,30 livres par semaine pour le premier enfant et 13,40 livres pour chacun des autres.

Cette réforme, à la porté symbolique et qui ne fera économiser qu'un milliard de livres, est l'un des premiers actes concret dans le cadre de la cure d'amaigrissement radicale annoncée. Le resserrrement budgétaire sans précédent, dont les détails seront annoncés le 20 octobre, vise à éliminer en cinq ans la quasi-totalité du déficit budgétaire légué par le Labour (10,1% du PIB en 2010).

L'ampleur des coupes a fait naître des craintes pour l'économie britannique, encore fragile.

"Notre plan va permettre une croissance de l'économie, c'est ce que j'espère", a cependant assuré George Osborne sur BBC Radio 4. Dans une interview séparée, à la chaîne ITV1, George Osborne a souligné que les prévisions économiques pour le Royaume-Uni tablaient sur une croissance d'environ 2% cette année.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK