La fin des restaurants Quick au profit de Burger King? Pas tout de suite...

Le groupe QSR Belgium qui rachète le réseau Quick en Belgique et au Luxembourg annonce vouloir maintenir les restaurants Quick tout en développant la marque Burger King dans les deux pays.

Actuellement, Quick compte une centaine de restaurants en Belgique et au Luxembourg, dont une dizaine qui appartiennent directement au groupe. Les autres sont gérés par des franchisés.

Des Quick ET des Burger King

Daniel Grossmann est à la tête du groupe d'investissement  QSR qui a racheté Quick en Belgique et au Luxembourg. Le repreneur vient d'engager un plan marketing pour relancer la marque Quick. Mais il prévoit aussi de transformer certains Quick en Burger King. Le premier est attendu pour l'été 2017.

"On a pour ambition de convertir une partie du réseau mais également de le développer. Il y a des endroits où Quick n'est pas présent aujourd'hui. Il y a du potentiel, un marché qui se développe encore (...) on n'a pas d'objectifs particuliers mais il y a un consommateur qui attend Burger King sur le territoire belge et il y a largement de la place tant pour des restaurants Quick que pour des restaurants Burger King", explique Daniel Grossmann.

Quels restaurants Quick subsiteront ? Où en lancera-t-on de nouveaux ?  Ou seront installés les Burger King ? Rien n'est encore dévoilé : "On va le faire de manière très concertée et coordonnée avec les franchisés. Ce sont des partenaires très proches de longue date. Il y a plus de la moitié des franchisés qui sont même issus de l'intérieur de Quick donc qui ont travaillé pour Quick. Donc, il y a un attachement et une proximité très grande. Donc, c'est très naturellement ensemble qu'on va déterminer sur une série de critères qui seront à déterminer dans les semaines qui viennent", poursuit Daniel Grossmann.

Pas de passage en force

Du côté des franchisés, qui exploitent la plus grande partie des Quicks en Belgique, on se dit satisfait car on craignait un passage rapide sous enseigne Burger King.

Dans le cas présent, le fait qu'il y ait au sein de QSR Belgium des investisseurs belges leur permet d'espérer, un avenir pour le réseau Quick, sinon, au minimum, une transition en douceur. 

C'est ce qu'explique Rachid Azaoum. Il possède plusieurs franchises Quick à Bruxelles : "On est plutôt rassurés de ce point de vue là car il y a un accord entre le nouvel actionnaire et Burger King pour pouvoir garder les deux marques. Je ne connais pas le nombre d'années mais, en tous cas, un nombre d'années suffisantes pour pouvoir faire la transition (...) celui qui va décider si on va continuer Quick ou pas dans les années qui viennent, c'est surtout les clients".

L'attachement des consommateurs belges à la sauce Giant sera-t-il suffisamment fort pour que Burger King partage ses parts de marchés en Belgique et au Luxembourg avec Quick ? 

Certains en doutent. C'est le cas de Pierre-Alexandre Billiet, un expert en marketing, fin connaisseur de la vente de détail. Pour lui, Burger King sera gourmand et voudra prendre la place de Quick.

La stratégie actuelle de relance du réseau Quick ne serait qu'une stratégie à court terme pour garder le contact avec les franchisés : "C'est certainement une promesse à court terme. Les investissements qui ont été fait dans les derniers restaurants Quick, la semaine passée encore, seront amortis sur un certain nombre d'années pour ensuite remodeler ces restaurants sous Burger King (...)  A moins qu'il y ait une marche publique pour sauver Quick dans les rues belges, effectivement Quick devra se soumettre aux règles de l'économie, de son marché. Et les règles de l'économie de son marché, c'est vraiment l'uniformité. Ce sont les règles de masse. C'est à dire une enseigne qui couvre la totalité du territoire belge", explique Pierre-Alexandre Billiet.

Cet expert s'attend à une disparition de Quick qui s’accélérera dans 4 ou 5 ans. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK