La descente aux enfers se poursuit pour l'action Bpost

La descente aux enfers se poursuit pour l'action Bpost
La descente aux enfers se poursuit pour l'action Bpost - © ERIC LALMAND - BELGA

L'action de Bpost cédait plus de 5% lundi à la mi-séance à la Bourse de Bruxelles, atteignant même un plancher historique de 12,23 euros.

Selon le journal L'Echo, cette énième correction s'explique par une nouvelle dégradation de recommandation formulée lundi par un analyste boursier.

Plus largement, Bpost souffre depuis plusieurs mois à la suite de l'acquisition, fin 2017, de l'entreprise d'e-commerce Radial pour 820 millions de dollars. La situation de l'entreprise américaine s'est avérée moins idyllique qu'espéré. Bpost compte faire de Radial "un moteur de croissance", alors que l'entreprise postale belge est confrontée à une baisse inexorable des volumes de courrier classique, mais "des efforts doivent être entrepris pour redémarrer le moteur commercial" de Radial, avait indiqué début mai le CEO Koen Van Gerven, aux actionnaires de Bpost réunis en assemblée générale. Ces efforts semblent prendre plus de temps que ce que Bpost avait initialement escompté.

Depuis le début de l'année 2018, la valeur du titre Bpost a été divisée par deux. L'action de l'entreprise publique, dont le capital est détenu à hauteur de 51% par l'État belge, est même redescendue sous le niveau de son introduction (14,50 euros) en Bourse en juin 2013.

Lors de la dernière AG, plusieurs petits actionnaires particuliers s'étaient désolés de la mauvaise tenue boursière d'une action qui offre tout de même un coquet dividende (1,31 euro par action au titre de l'exercice 2017).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK