La dégradation de la note belge par Moody's pousse les taux à la hausse

La dégradation de la note belge par Moody's engendre une hausse sensible des taux belges à 10 ans
La dégradation de la note belge par Moody's engendre une hausse sensible des taux belges à 10 ans - © Archive AFP

Le taux belge des obligations linéaires à 10 ans a progressé d'une dizaine de points de base lundi, à 4,3 %, après la dégradation de 2 crans de la note belge par l'agence Moody's.

Cette décision ne cesse d'étonner l'Agence de la Dette qui l'estime parfaitement "exagérée".

"A long terme, les économies ouvertes s'en sortent mieux que les économies fermées", a argumenté Jean Deboutte, directeur de la stratégie à l'Agence de la Dette, en pointant également l'importance trop importante attribuée par Moody's aux conséquences de la débâcle de Dexia pour l'Etat belge.

"De cette manière, les agences de notation perdent leur crédibilité", a conclu Jean Deboutte.

Vendredi, l'agence d'évaluation financière Moody's a abaissé la note attribuée à la dette de la Belgique de deux crans, à "Aa3" contre "Aa1" précédemment. Moody's s'est justifiée en invoquant la détérioration des conditions de financement pour les Etats de la zone euro, les risques pour la croissance de l'économie belge mais aussi le coût budgétaire que pourrait avoir le sauvetage de banques, dont Dexia.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK