La CSC-Transcom crée un fonds de solidarité pour les victimes de dumping social

Le syndicat CSC-Transcom annonce vendredi la création d'un fonds de solidarité qui servira à venir en aide aux victimes de dumping social dans le transport. Il dénonce l'exploitation des travailleurs.

La première personne à en bénéficier sera un chauffeur roumain qui apparaissait dans l'émission du magazine "Investigation" de la RTBF diffusé mercredi. Invalide à la suite d'un accident grave en 2019 sur le ring d'Anvers, il perçoit une indemnité de 183 euros comme seul revenu mensuel. "Une misère", dénonce la CSC-Transcom.

Jeudi, à la suite de ce reportage, le syndicat avait déjà demandé aux ministres du Travail et de la Mobilité d'organiser "de toute urgence" une table ronde avec l'ensemble des acteurs du secteur du transport (contrôleurs, police fédérale, magistrats, partenaires sociaux, régions et inspections sociales) afin de mettre en place les moyens nécessaires pour éradiquer le dumping social.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK