La crise sanitaire tire le tarif de la viande de porc vers le bas : un record historique selon le secteur

La crise sanitaire tire le tarif de la viande de porc vers le bas : un record historique selon le secteur
La crise sanitaire tire le tarif de la viande de porc vers le bas : un record historique selon le secteur - © STR - AFP

Les éleveurs de porc reçoivent à peine 80 centimes par kilo de viande de porc. C'est un plus bas historique, selon le Boerenbond. Cette chute s'explique par l'émergence de la peste porcine africaine en Allemagne et par la fermeture des établissements horeca.

La peste porcine, une maladie mortelle pour l'animal mais sans danger pour l'homme, est apparue en septembre en Allemagne. Nos voisins ne peuvent donc plus exporter de viande vers la Chine notamment, ce qui entraîne une saturation du marché sur le continent européen.

Le Covid, partie de la cause

La fermeture des établissements horeca un peu partout en Europe fait également baisser la demande en porc.

La semaine passée, un éleveur pouvait encore prétendre à 85 centimes par kilo de porc. Aujourd'hui, il ne touchera même pas 80 centimes, un plus bas historique, selon Wouter Wytynck, du Boerenbond.

Le marché est "complètement faussé", estime pour sa part Bart Vergote, responsable sectoriel au Algemeen Boerensyndicaat, autre syndicat agricole flamand.

Autre problème: une capacité d'abattage réduite dans les abattoirs en raison de la crise sanitaire. Les fermiers doivent donc garder leurs bêtes plus longtemps. Les cochons deviennent alors trop gras et la viande ne satisfait plus à tous les critères de qualité. Les éleveurs ne peuvent pas réclamer autant qu'en temps normal pour leurs bêtes.

JT du 20/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK