La crise des 737 Max fait aussi des heureux, les 90.000 employés de Delta reçoivent 18.000 dollars chacun

La crise des 737 Max fait aussi des heureux, les 90.000 employés de Delta reçoivent 18.000 dollars chacun
La crise des 737 Max fait aussi des heureux, les 90.000 employés de Delta reçoivent 18.000 dollars chacun - © STEPHANIE KEITH - AFP

Les avions 737 MAX du constructeur aéronautique américain Boeing sont cloués au sol dans le monde entier depuis mars, après deux accidents mortels survenus en quelques mois. On ne sait pas encore quand ils seront autorisés à voler à nouveau et cela pose des problèmes à de nombreuses compagnies aériennes dans le monde.

Quelques exemples des perdants, proches de chez nous

Ryanair avait passé une importante commande de 737 MAX et devait en recevoir une soixantaine d’ici l’été. Les déboires de Boeing chamboulent donc considérablement les plans de la compagnie aérienne irlandaise. Résultat, Ryanair stationnera pendant la prochaine saison d’été un avion de moins à Brussels Airport, a indiqué la compagnie aérienne mardi soir 7 janvier derniers.

Autre exemple, à Liège, la société Safran Aero Boosters fait le gros dos. L’ex-Techspace Aero doit digérer la décision de Boeing de suspendre la production de son appareil 737 Max, dont une partie du moteur est fabriqué à Herstal.

Mais il y a aussi des gagnants à cette situation

Prenons l’exemple de Delta Airlines, le transporteur américain qui publie les meilleurs résultats de son histoire. Et ce bénéfice record sera redistribué en partie aux employés. 1,6 milliard de dollars va être rétrocédé aux 90.000 salariés du groupe (soit près de 18.000 dollars par personne)Contrairement à ses principaux concurrents sur le marché domestique américain, Delta n’a pas de Boeing 737 max et a donc récupéré les clients des vols supprimés par ses concurrents.

"Le bénéfice avant impôts de Delta Airlines a bondi de 30%, à 6,2 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires en hausse de 7,5%, à 47 milliards. Une hausse spectaculaire liée à la baisse de 6% de la facture carburants, mais aussi et surtout à la hausse des prix des billets et à des taux de remplissage record sur les lignes intérieures" rapporte Les Echos.

Et en bourse ce matin, Delta Airlines gagne 5,8% en avant-Bourse après avoir publié ce bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK