La coopérative NewB a atteint le cap des 35 millions d'euros

La coopérative NewB, projet bancaire "éthique et durable", a bouclé avec succès sa campagne de capitalisation qui arrivait à échéance mercredi soir, en atteignant le cap des 35 millions d'euros, a-t-elle annoncé sur son site internet.

La coopérative avait lancé sa campagne de capitalisation le 25 octobre, avec pour objectif de réunir 30 millions d'euros en un peu plus d'un mois. Après avoir atteint ce premier seuil, il avait été décidé de prolonger la campagne d'une semaine afin d'accueillir de nouveaux coopérants et de gonfler la capitalisation de 5 millions supplémentaires.   Depuis le 25 octobre, quelque 71.000 coopérants se sont manifestés.


►►► À lire aussi : pourquoi les jeunes ont-ils investi dans NewB ?

►►► À lire aussi : tout ce que vous voulez savoir sur ce projet de banque coopérative


"D'après nos estimations, en incluant nos investisseurs historiques, nous devrions arriver à un total compris entre 80.000 et 90.000 coopérants", a indiqué mercredi soir le président de NewB, Bernard Bayot.  

Plusieurs institutionnels (syndicats, ONG, associations, universités) ont mis la main au portefeuille, même la Région de Bruxelles-Capitale, via Finance&invest.brussels, et la Wallonie, via la Société wallonne d'économie sociale marchande.  

Et ensuite ?

Parallèlement à cette constitution de capital, NewB a envoyé deux rapports d'audit externe à la Banque nationale (BNB) qui remettra elle-même un avis à la Banque centrale européenne dans le courant du mois de décembre.

La BCE se prononcera alors sur la demande d'agrément bancaire. Sa décision est attendue au plus tard le 24 février 2020, a précisé Bernard Bayot.  

NewB a promis que ses activités bancaires seront "éthiques, transparentes et 100% tournées vers la transition énergétique" avec des crédits qui seront entièrement consacrés à la mobilité douce, à la performance énergétique des bâtiments et à la petite production d'énergie renouvelable.

Si NewB devient une banque, la commercialisation des comptes d'épargne pour les particuliers et les professionnels débuterait en mai 2020, de même que celle des crédits à tempérament, la commercialisation de cartes de débit étant annoncée pour 2020 et la commercialisation de crédits professionnels en janvier 2021.

Dans son business plan, la future banque espère détenir 108.000 comptes à vue d'ici fin 2024 et 35.000 comptes d'épargne. "On peut penser que les coopérants seront plus que probablement des utilisateurs de la banque et nos projections se trouvent donc renforcées à l'issue de la campagne de capitalisation", a indiqué Bernard Bayot.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK