La Confédération Construction veut des "mesures urgentes" pour préserver l'emploi

La Confédération Construction veut des "mesures urgentes" pour préserver l'emploi
La Confédération Construction veut des "mesures urgentes" pour préserver l'emploi - © Belga

Le nombre de travailleurs détachés dans le secteur de la construction augmente d'année en année. En 2016, ils étaient 46 500, en équivalents temps plein, soit 15% du total des effectifs disponibles, contre 12% deux ans auparavant. Ces dernières années, "nous constatons un glissement clair de l'emploi salarié dans les entreprises vers l'emploi étranger détaché en Belgique", affirme l'administrateur délégué de la Confédération Construction, Robert de Mûelenaere. "La réduction des charges promise par le gouvernement doit être mise en oeuvre dès maintenant", poursuit-il.

Le secteur de la construction a progressé de 3,5% en 2016, principalement en raison des performances du logement neuf en Flandre et du non-résidentiel, ressort-il de son rapport annuel, présenté mardi. Pour 2017, les prévisions font toutefois état d'une croissance limitée à 1%.

5% de salariés en moins en trois ans

Or, "il faut aujourd'hui une croissance de plus de 3% pour stabiliser l'emploi, qui reste un véritable défi", souligne le président de la Confédération, Paul Depreter.

Dans ce contexte, le phénomène du détachement s'accélère, avec pour conséquence une diminution ininterrompue de la part de l'emploi salarié. "Cette part a reculé de 5% en trois ans au bénéfice surtout des travailleurs détachés, qui récupèrent 70% des pertes en termes d'emploi salarié", commente Robert de Mûelenaere. En trois ans, le nombre de travailleurs détachés a augmenté de 13 000 ETP.

Pour faire face à cette concurrence étrangère, la Confédération Construction appelle le gouvernement à libérer au plus vite l'enveloppe de 600 millions d'euros promise pour la réduction des charges sociales dans la construction. "Ne pas agir revient à accepter que les entreprises belges favorisent l'emploi étranger", conclut Robert de Mûelenaere.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir